Le Maroc s’incline face aux Croates

Le sept marocain n’a pas tremblé face au géant croate. Il s’est incliné certes face à l’un des favoris de ce mondial qui se déroule en Allemagne (22-35), mais il a livré un match héroïque.
Dès l’entame de la rencontre, les Croates ont imposé leur suprématie que ce soit au niveau de la défense ou de l’attaque. Pour faire face à cette emprise, l’équipe marocaine, consciente de la puissance de son adversaire, n’avait d’autre choix que d’opter pour une défense de zone pour juguler les ardeurs des joueurs croates. Une stratégie qui a offert aux nationaux la possibilité de percer le mur adverse, grâce notamment à l’intrépide Ismail Bouhaddioui et au talentueux Soufiane El Morabet.
Combinée aux individualités des joueurs marocains, cette technique a permis à l’équipe nationale de livrer un bon spectacle. Mais cela n’a pas empêché les champions olympiques en titre de monter en puissance. Les nationaux ont ensuite tenté de ralentir la cadence de la rencontre de manière à encaisser le moins de buts. Mais en vain puisque la machine croate s’était mise en marche. L’équipe marocaine a ainsi terminé la première mi-temps avec sept points de handicap (18-11). À la reprise, les choses vont se compliquer pour les hommes de Noureddine Bouhaddioui, malgré leur résistance. L’écart n’a cessé de s’élargir atteignant treize points en fin de rencontre (22-35).
Toutefois, le titre de l’homme du match a été octroyé à Ismail Bouhaddioui qui s’est illustré devant les grands gabaries de l’équipe croate.
«Le titre de meilleur joueur du match récompense, à travers ma personne, l’effort de tous les joueurs. J’ai été choisi seulement parce qu’il est impossible de décerner ce titre à toute l’équipe. Notre défaite aujourd’hui est due notamment à la préparation qui n’était pas à la hauteur de l’événement», a déclaré Ismail Bouhaddioui à l’agence MAP.  Pour l’entraîneur marocain, Noureddine Bouhaddioui, «les joueurs ont fait de leur mieux, notamment en défense et le résultat ne reflète pas totalement la physionomie du match». Dans le même groupe, la Corée du Sud qui a créé la surprise pour son premier match en tenant en échec (32-32) la Russie, médaillée de bronze des jeux Olympiques d’Athènes. L’équipe de France, championne d’Europe en titre, elle, a débuté le Mondial en douceur par une victoire facile face à l’Ukraine (32-21). L’Espagne, championne du monde en titre, a connu de réelles difficultés avant de battre de seulement quatre points de différence l’Egypte (33-29), ancienne gloire du handball africain apparemment pressée de retrouver son lustre de la fin des années 1990. Sans surprise, les plus «petites» équipes n’ont rien pu faire sinon savourer leur présence parmi l’élite du handball international. Les Australiens, champions d’Océanie, ont été dévorés par l’Islande (45-20), le Groenland par la Slovénie (32-21), l’Angola par la Norvège (41-13), le Qatar par la République tchèque (37-23) et l’Argentine par la Pologne (29-15). Enfin, la Hongrie a remporté de justesse en fin de soirée l’affiche du jour qui l’opposait au Danemark (30-29).

Résultats

Groupe A
Slovénie – Groenland (32-21)
Groupe B
Islande – Australie (45-20)
France – Ukraine (32-21)
Groupe C
Pologne – Argentine (29-15)
Groupe D
Rép. tchèque – Qatar (37-23)
Espagne – Egypte (33-29)
Groupe E
Norvège – Angola (41-13)
Groupe F
Croatie – Maroc (35-22)
Russie – Corée du Sud (32-32)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *