Le Maroc, terre de jet-ski

Prendre part au championnat d’Europe de Jet ski, pour la première fois, est une bonne chose. Être représenté par de jeunes garçons, c’est encore meilleur. C’est ce que vient d’annoncer l’Association Nationale de Jet ski, selon laquelle, trois jeunes marocains vont représenter, pour la première fois, le Maroc au championnat d’Europe de jet ski qui aura lieu, les 19, 20 et 21 juillet prochains, à Mirandela au Portugal. Il faut dire que nos trois représentants ont parcouru un long chemin avant d’atteindre ce stade de la compétition.
Tout a commencé en novembre 2000 lorsqu’un groupe d’enfants fut choisi de l’AMESIP (Association Marocaine d’aide aux enfants en situation précaire) puis pris en charge intégralement par l’école de l’Association Nationale de jet ski. Deux ans après, l’heure est à la consécration. Nabil Broka 17 ans, Jamal Belhassni 16 ans et Aziz Zyani15 ans, classés, respectivement, premier, deuxième et troisième du championnat national 2002 de jet ski, ont non seulement fait preuve d’un grand talent, mais ils ont également décroché leurs billets pour ce grand rendez-vous.
Si nos trois jeunes mousquetaires, version jet-ski, ont atteint un tel niveau c’est, surtout, grâce aux efforts déployés par la jeune et dynamique Association Nationale de jet ski. Cette dernière n’est autre que l’organisateur de la fameuse compétition de jet ski en nocturne. Organisé, chaque année sous le haut patronage de Sa Majesté le roi Mohamed VI, cet événement, unique en son genre, contribue non seulement au développement de ce sport dans notre pays, mais participe aussi à la promotion de l’image du Maroc comme destination de jet ski.
Dans un communiqué de l’ANJS, le président Oussama tient à rendre hommage à ceux qui participent de près ou de loin au développement de cette discipline dans notre pays. «J’aimerais remercier le groupe ONA, Akwa Group, la BMCE Bank et Yamaha Mifa pour toute l’aide qu’ils n’ont cessé d’apporter au développement du jet ski au Maroc. Jusqu’à maintenant l’équipe de l’ANJS a fait un travail remarquable sur tous les plans, nous devons persévérer et surtout garder cette cohésion dans la façon d’atteindre les objectifs tracés. Aujourd’hui, nous sommes en train de vivre un tournant dans l’histoire du jet ski marocain. Vous ne pouvez pas imaginer la joie et la fierté que nous éprouvons lorsqu’on voit que trois de nos enfants de l’Ecole de jet ski vont pouvoir participer au championnat d’Europe de jet ski», déclare ce dernier. Certes, des actions louables, mais elles doivent s’inscrire dans la continuité pour le bien être de ce sport. «Mais vous savez, nous devons garder la tête sur les épaules et c’est ce que j’ai demandé aux enfants car il ne faut pas oublier que le principal de cette participation, c’est avant tout le fait de côtoyer les plus grands de ce sport, alors il faut ouvrir grands les oreilles et les yeux, découvrir, poser des questions et tout enregistrer. Quant à la course, je ne leur demande pas d’être premiers pour cette année (sourire), mais de se battre avec les moyens qu’ils ont et de faire des manches propres. Je pense que l’avenir leur appartient alors il faut rester lucide », conclut le président de l’ANJS, tout confiant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *