Le MAS attend un miracle

Le Moghreb de Fès est dans une position bien délicate. Après avoir concédé lundi le match-nul (1-1) face à Al Ahly du Bahreïn en match comptant pour la Coupe Arabe des clubs, il a sérieusement compromis ses chances de se qualifier pour les demi-finales de la Coupe Arabe des Clubs, dont les compétitions se déroulent actuellement à Jeddah, en Arabie saoudite.
Et maintenant son avenir semble incertain dans ce tournoi, car il doit impérativement battre jeudi –et sur un score large – Al-Ahly de l’Arabie saoudite, lui-même victorieux du Club Africain de Tunis (3-0). Mais ce dernier doit également se faire battre par Al-Ahly du Bahreïn. Tout un programme. Il faut rappeler qu’une certaine bizarrerie du calendrier et de nombreuses défections de clubs ont fait que Marocains et Bahreïnis se soient rencontrés trois fois lors de ce championnat !
La première fois, les Fassis l’avaient emporté sur le score de trois buts à zéro, la seconde fois par deux à zéro. Lors de la troisième confrontation, le coach Aziz Amri (qui donne ses explications en bas de page) était absent du banc de touche. Et pour cause ! Il avait été «remercié» après la sévère défaite (1-4) concédée par le MAS face au Club Africain de Tunis. Tout avait bien pourtant bien commencé pour le MAS lors de ce troisième round contre les Bahreïnis. Car, dès la troisième minute de jeu, Khalid Hirech parvenait à trouver le chemin des filets. Ce faisant l’attaquant massiste inscrivait par la même occasion, le but le plus rapide du tournoi. Il semblait que l’on s’acheminait vers une réédition des deux matches précédents, tant le Moghreb de Fès se montrera conquérant durant les 25 premières minutes de jeu.
Puis, inexplicablement, les Fassis laisseront les Bahreïnis prendre le jeu à leur compte. Et de se montrer conquérants à leur tour, menaçant de plus en plus les bois du jeune keeper Fekrouch. Ce scénario se poursuivra tant et si bien qu’Al Ahly parviendra à égaliser par l’intermédiaire de son défenseur Ali Sanqour sur une balle arrêtée, à la 39ème minute de jeu.
Les Massistes ont donné l’impression d’avoir été déstabilisés par ce but, car au lieu d’appuyer sur le champignon, ils ont semblé avoir été sonnés debout. Ce n’est qu’après l’expulsion, dans les ultimes minutes du match, du Bahreïni Ahmed Habil pour cumul de deux cartons jaunes, que les Jaunes se réveilleront. Et là, dame chance ne sourira pas aux Marocains, puisque Mustapha Allaoui, auteur d’une belle percée au sein de la défense bahreïnie, verra son tir s’écraser sur la transversale. Avec un seul point à leur actif, les Fassis doivent se préparer à leur combat de jeudi et croiser les doigts très fort pour espérer peut-être parvenir aux demi-finales de cette compétition qu’ils avaient pourtant bien entamée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *