Le Match WAC-Bouake, ne sera pas retransmis

Il se peut que les supporteurs «chez soi» du Wydad de Casablanca ne regardent pas la prochaine sortie des Rouge et Blanc comptant pour les huitièmes de finale de la coupe d’Afrique des clubs vainqueurs de coupes.
Et pour cause : le bras de fer qui oppose le WAC au groupement national de football concernant les droits de TV n’arrive pas à voir le bout du tunnel.
Las d’attendre, les responsables du club ont décidé d’interdire la retransmission directe du match WAC-Bouake prévu dimanche prochain au complexe sportif MohammedV. Déjà, dimanche dernier, lors du match WAC-KAC, pour le compte de la 24e journée du championnat national de football, la première chaîne, qui s’est déplacée pour assurer l’intérim de sa concurrente 2M, s’est vu interdite de retransmettre en directe la rencontre.
Ce n’est qu’après plusieurs heures de discussion entre les dirigeants du WAC et les responsables de la chaîne «rue El Brihi» que cette dernière a été autorisée à installer ses caméras. On croyait alors que le problème a été résolu. En réalité, il n’en fut rien. Contacté par «Aujourd’hui le Maroc», le président du club Nasserddine Doublali était injoignable. Selon certaines sources, si une telle décision a été prise c’est que les dirigeants Wydadis avaient leurs propres raisons. D’abord, leurs arriérées de paiement en termes de droits de TV et sponsoring qui n’ont cessé de s’accumuler pour atteindre des millions de centimes. Ensuite, le groupe Darmon n’est plus le gérant de ces droits puisque le contrat qui le lie au GNF et à la fédération a été résilié, il y a bien longtemps.
Chez la famille wydadie, on se demande qui s’occupe de la gestion du dossier de la retransmission des matchs au niveau du championnat national.
Les conditions qui n’ont été ni revues ni corrigées, depuis le départ du groupe français, posent des problèmes non seulement au WAC, mais également aux autres clubs. Réuni, jeudi dernier, le comité du club a décidé d’annoncer, par écrit, cette mauvaise nouvelle à la FRMF, la télévision marocaine et le GNF.
Si, d’ici à dimanche, le WAC continue de camper sur sa position, ce sont des milliers de fans des couleurs rouge et blanc qui seront privés de cette compétition africaine et dont le titre échappe, depuis bien longtemps, aux équipes nationales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *