Le Mondial coûtera à l’Afrique du Sud plus cher que prévu

Le Mondial coûtera à l’Afrique du Sud plus cher que prévu

Le gouvernement sud-africain a annoncé, mardi, avoir alloué dans le budget de la prochaine année financière une rallonge supplémentaire de 1,4 milliard de rand (plus de 181 millions USD) qui sera consacrée à couvrir les coûts croissants de la réalisation des stades du Mondial 2010.
«Le gouvernement fournira le financement pour répondre à une part des coûts dépassés, tandis que les municipalités devront partager ce fardeau», a déclaré le ministre des Finances, Trevor Manuel, en présentant le projet de budget devant le Parlement dans la capitale législative, Le Cap (sud-ouest).
En plus de cette rallonge, un montant de 600 millions de rand (plus de 58 millions USD) sera consacré à faciliter l’accès Internet haut débit entre les stades et le réseau de la compagnie étatique Telkom.
Soutenant que les préparatifs de la prochaine Coupe du monde sont toujours en cours en dépit de l’escalade des coûts ayant dépassé le budget initial, le ministre a assuré qu’un soutien financier supplémentaire sera fourni au passage à la télévision digitale pour être en phase avec les exigences de la diffusion internationale. En juillet dernier, la presse sud-africaine avait indiqué que l’organisation de la Coupe du monde coûtera plus cher que prévu au pays hôte, en raison de la hausse des prix de construction des stades.
L’hebdomadaire «City Press» avait rapporté, sans citer de sources, que le pays aura besoin de mobiliser un montant de trois milliards de rand supplémentaires pour couvrir les coûts engendrés par la hausse des matériaux de construction.
Le journal a estimé que ce déficit porte le budget total du Mondial à 12 milliards de rand, soit près du double du budget de 6,7 milliards initialement prévu pour la construction et la rénovation des stades lorsque l’Afrique du sud a été désignée pays hôte en 2004.
Le gouvernement sud-africain a débloqué un montant global de 17,5 milliards de rand pour la construction et la rénovation de dix stades et la mise en place d’autres infrastructures pour le Mondial, dont le projet Gautrain de train rapide reliant Pretoria à Johannesburg et l’aéroport international King Shaka, près de Durban.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *