Le Mouloudia rate une rencontre à sa portée

Le Mouloudia rate une rencontre à sa portée

Les Orientaux qui  ont globalement dominé la partie, se sont montrés trop brouillons dans la surface de réparation adverse  pour inquiéter le portier Youssef Elabbadi.  La rencontre qui a démarré sur des chapeaux de roue allait se solder par un nul accablant pour une équipe en quête de réussite. Dès la neuvième Bachir, en appel de balle, opte pour la reprise instantanée qui frôle de peu le montant gauche. De son côté, Nicolas Nidione tentait de s’infiltrer balle aux pieds mais butait à chaque fois sur El Matouni qui s’est occupé de son marquage. Une stratégie de marquage concluante puisque  le feu follet  oujdi n’a pu concrétiser ses desseins. L’arbitre aussi fut d’un bon secours pour les Gadiris en privant le Mouloudia d’un but valable à la 29ème. Nicolas qui a effectué une parfaite combine avec Khouy s’est vu privé de sa concrétisation alors qu’il n’était pas hors jeu. Trois minutes par la suite Mamadou fut fauché par Yacine Rami dans la zone interdite sans qu’il bénéficie de la faute commise à son égard. Le même Amadou allait  galvauder une nette occasion à la 38ème en mettant dans le décor au lieu de cadrer sa  déviation de la   tête.  La seconde période a connu le même scénario mais avec un Hassania plus actif à l’instar de Loksairi qui a su exploiter les espaces libres pour alimenter Fall Aboualahat  et Najdi. C’est ce dernier qui s’est montré le plus menaçant  notamment par ses accélérations et ses crochets qui ont failli faire mouche aux 69ème et 81ème. C’était sans compter sur la vigilance de la défense axiale oujdie constituée de Meddah et Rahman. Ceci dit la domination locale n’a pas perdu de son ardeur. Mais devant l’étonnement de tout le monde aucun attaquant oujdi n’a pu concrétiser les manifestes opportunités qu’ils se sont créées aux 49ème, 62ème, 74ème et 88ème. La palme d’or de ratage est à mettre à l’actif de Mamadou qui a privé les siens d’une victoire certaine surtout à la dernière minute lorsqu’il s’est présenté seul devant un gardien battu. Au lieu d’ajuster son tir, il l’a offert à son vis-à-vis.
Commentant la rencontre pour ALM, le libero Meddah n’a pas caché sa désolation en voyant les siens louper  une partie à leur portée. «Nous avons peut-être prêché par excès de zèle et nous étions surtout maladroits devant les bois adverses. Un résultat qui nous met en ballottage défavorable par rapport aux équipes du bas du classement, a-t-il ajouté. De son côté, l’entraîneur gadiri, Lahcen Bouilas n’a pas caché sa satisfaction : «C’est un nul satisfaisant du moment qu’on a  assuré l’essentiel devant une équipe combative sur tous les fronts et qui nous a causé pas mal  de problèmes».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *