Le Onze national assure l’essentiel face aux Libyens

Le Onze national assure l’essentiel face aux Libyens

Le niveau du championnat national de première division s’est clairement défini lors de la rencontre ayant opposé l’équipe nationale locale à son homologue libyenne. Puisque ce sont les locaux qui étaient à l’épreuve devant une équipe libyenne dangereuse et bien préparée menée par l’entraîneur tunisien Mohamed Faouzi El Benzerti.
Abdellah Blinda a opté pour la tactique 4-4-2, alors que M. El Benzerti s’est penché vers le système, 5-3-2, porté vers l’offensive. Environ dix minutes après le début de la rencontre, Mustapha Allaoui observant le mauvais positionnement du portier Samir Abboud, tente un tir lointain qui heurte un défenseur libyen et réussit à marquer le but de la délivrance à la 11 min du jeu. Alors qu’on croyait que les buts des nationaux allaient se multiplier avec le temps, c’est la pression des Libyens qui s’est par contre accrue. À la 17e min du jeu, Younès Chibani en cherchant le but de l’égalisation frappe un coup franc dangereux. Parmi les points positifs qui étaient remarquables du côté des nationaux, on relève la cohésion entre les joueurs nationaux en dépit du manque d’expérience qui était flagrant. La majorité des attaques étaient construites par Issam Erraki, Mourad Fallah et Youssef El Keddioui à partir de l’aile droite. L’effectif des Libyens manquait un attaquant de renom, Hicham Chaâbane à cause d’une blessure. La pression des Libyens durant presque vingt première minutes de jeu s’est couronnée par le but égalisateur à la 21 min du jeu suite à une faute de Zakaria Amzil qui offre une balle en or à Oussama El Fizazi. Celui-ci ne rate pas l’occasion de marquer sur un tir croisé.
Avant la pause, les Marocains se sont procurés une nette occasion de reprendre l’avantage, mais Allaoui, ballon au pied après avoir réussi à se démarquer des défenseurs en pleine surface de réparation adverse, a préféré tiré dans les mains de Samir Abboud, intervenu au bon moment (45e).
De retour des vestiaires, les coéquipiers du capitaine Nader Lamyaghri ont tenté vainement d’imposer leur jeu, butant souvent sur des Libyens forts physiquement et déterminés à défendre la parité du score.
Conscients que la phase retour ne sera sans doute pas une simple partie de plaisir, les locaux ont appuyé davantage pour se mettre en pole position, parvenant à acculer en défense leurs vis-à-vis. Ils ont ainsi bénéficié de larges couloirs dans la surface des adversaires. Continuant sur leur lancée, les nationaux réussiront finalement à doubler la mise, mettant à profit une erreur monumentale du défenseur libyen Houcine Chibani sur une balle courte rendue à son portier sous les yeux de Allaoui, omniprésent en pointe. Allaoui a suivi l’action pour pousser le cuir au fond des filets (63e).
Les hommes de Faouzi Benzerti ont opté pour la défensive, mais c’était sans compter sur l’opportunisme et la rage de vaincre affichés par leurs adversaires au cours des dernières minutes de la partie.
Parti du milieu de terrain, Mohamed Madihi, qui a manqué de chance sur plusieurs actions au fil de la rencontre, va réussir à percer la défense des Libyens avant de surprendre d’un tir puissant le portier Samir Abboud (85e), offrant à ses coéquipiers un but précieux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *