Le onze national s’effondre face au Gabon

Le onze national s’effondre face au Gabon

Contrairement aux pronostics, l’équipe nationale de football s’est  inclinée devant son homologue gabonaise par 2 buts à 1, samedi soir à Casablanca, au complexe MohammedV, à Casablanca. Un match comptant pour la première journée du dernier tour des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2010 de football (groupe A). Les buts de la sélection gabonaise ont été inscrits par Pierre-Emerik Aubameyang à la 34ème et Roguy Méyé à la 45ème. Le Gabon a brouillé les cartes des pronostiqueurs, qui le considéraient comme le maillon faible du groupe A des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2010, en battant l’équipe marocaine. Dans l’autre match de ce groupe, le Togo a battu le Cameroun par 1 but à 0, samedi après-midi à Accra, grâce à un but d’Emmanuel Adebayor à la 11ème minute.
Les Lions de l’Atlas ont affiché un niveau de jeu inférieur à celui que le public attendait. En  première mi-temps, l’équipe nationale a montré une faiblesse au niveau du milieu de terrain.
Le trio Houcine Kharja, Youssef Safri et Nabil Dirar formant l’axe du milieu de terrain de la sélection marocaine, n’a pas été au rendez-vous. Le rendement des joueurs de l’équipe nationale a été modeste et les occasions que les lions de l’Atlas ont eues pour marquer des buts, n’ont pas été saisies. La sélection gabonaise a failli dès le début du match marquer son premier but, à la 6ème minute, sur une contre-attaque. Le gardien de but marocain, Karim Zaza, est intervenu pour renvoyer le tir de l’attaquant gabonais Aubameyang. Les joueurs gabonais ont adopté un jeu réaliste fondé sur les contre attaques.
La défense gabonaise a été efficace et a réussi à repousser toutes les tentatives des joueurs marocains. La bonne présence des joueurs gabonais dans le milieu de terrain a empêché les attaquants marocains de bien construire leurs offensives. La précipitation et le manque de coordination entre les éléments de l’équipe nationale ont réduit leur capacité et leur puissance.
En seconde mi-temps, la sélection nationale menée par 2 buts à 0, a essayé de réagir pour rattraper le retard. Plusieurs occasions ont été créées, mais n’ont malheureusement  pas été concrétisées. Roger Lemerre a modifié son groupe dans l’espoir d’insuffler une nouvelle dynamique, en alignant notamment Adil Taarabt et Mbarek Boussoufa. Ces deux joueurs ont réussi à remettre la machine marocaine en marche et mettre la défense adverse de nouveau en difficulté. Mounir El Hamdaoui a manqué de chance, en ratant deux buts. Ses balles se heurtaient aux poteaux. Taarabt a failli également faire mouche à deux reprises.
La pression marocaine a fini par donner ses fruits après le but de Mounir El Hamdaoui, sur un coup de tête à la 84ème minute. Mais les hommes de Roger Lemerre en resteront là. Ils ont même failli encaisser d’autres buts aux dernières minutes de la rencontre.
Personne ne pouvait imaginer un tel scénario. Une défaite à domicile  face à une équipe qui était à la portée de la sélection nationale. Il est certain que le Onze national était très loin de sa belle prestation lors du match amical contre la République tchèque.
Un résultat en deçà des espérances certes, mais les chances du Maroc restent encore intactes, pourvu que l’équipe nationale tire les leçons de ce faux-pas et affûte ses armes pour une rude compétition qui n’en est qu’à son début.
Pour leur prochaine sortie, les Lions de l’Atlas se déplaceront au Cameroun, battu par le Togo 1 but à 0. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *