«Le pied en or» repart pour un tour

«Le pied en or» repart pour un tour

Le succès endiablé du « Pied en Or » ne pouvait avoir comme corollaire qu’une réédition de cette émission de télé-réalité qui rendait fous les Marocains. En tout cas, elle a fait tourner la tête aux jeunes footballeurs issus des quatre coins du Royaume.
En effet, « Al Qadam Addahabi » repart pour un tour. La phase du casting a été entamée à Laâyoune et sa région, lundi dernier. La caravane à laquelle incombe la mission de prospection des jeunes recrues a hissé les voiles, samedi dernier, de Casablanca, à destination de nos provinces sahariennes.
«C’est tout simplement génial, ça se passe merveilleusement bien, nous sommes actuellement à Laâyoune, tout le monde nous attendait et ça ne peut que ravir et promettre de belles empoignades lors de cette édition 2005 », nous a furtivement déclaré par téléphone Ramzi, coproducteur de l’émission, visiblement en plein tournage, à en juger par le brouhaha des techniciens qui devaient s’affairer autour de lui.  
En perspective de ce départ, le staff du «Pied en Or» a tenu à dévoiler, devant un parterre de journalistes, les grandes lignes de cette nouvelle aventure. À événement exceptionnel, conférence exceptionnelle, cela va de soit. C’est dans cette optique que la conférence en question a été ouverte par trois jeunes jongleurs, sur fond de musique techno, étalant fièrement leur maîtrise de cet exercice footballistique.  
Menés par Ramzi, les débats allaient connaître l’intervention de Othman Benabdejlil, patron de «Public Événements» et coproducteur de l’événement, Hammadi Hmidouch et Abderahim Talib, coachs qui prennent en charge l’entraînement des candidats, en plus de Thierry Bisset, représentant du Havre Athletic Club (HAC), partenaire du «Pied en Or».
À signaler que deux candidats de l’édition précédente ont intégré le centre de formation du HAC, 4e meilleur centre de formation de France. Il s’agit de Taoufiq Taâlabi et Mohamed Rahbane. En fait, d’autres jeunes footballeurs issus de l’émission auraient pu trouver chaussure à leur pied dans des clubs étrangers, mais la procédure de faire venir des joueurs de moins de 18 ans s’avère difficile, comme l’a indiqué Thierry Bisset. Pour le cas des deux Marocains, il a fallu trouver des adaptabilités afin de les faire expatrier.
Cependant, d’autres jeunes talents ont élu domicile au sein de plusieurs clubs marocains évoluant même en Première division du Groupement national de football d’Élite. Au total, 13 footballeurs du « Pied en Or » ont intégré des formations nationales.
Par ailleurs, «Al Qadam Addahabi» version 2005, c’est toute une série de nouveautés qui se sont greffées à l’émission. Tout d’abord, la caravane footballistique jettera l’ancre dans 15 villes, soit 3 villes de plus que l’édition précédente. Histoire d’élargir son champ de sélection et de permettre aux jeunes issus d’autres contrées de prendre part à l’aventure.
Sur le plan audiovisuel, les péripéties de l’événement seront, désormais, quotidiennement transmises par le biais du petit écran, à partir du 20 juin prochain. À noter également la mise sur pied d’un centre de formation, dans le souci est de permettre aux candidats d’évoluer dans un cadre professionnel. Cette initiative aura inéluctablement un impact positif sur la qualité de formation dispensée aux jeunes férus du ballon rond.  
Pour cette seconde édition, les concepteurs de l’émission ont opté pour Maroc Telecom comme partenaire exclusif. Le choix du premier opérateur téléphonique s’explique, selon Othman Benabdejlil, par l’expérience et le professionnalisme de Maroc Telecom en matière de sponsoring à caractère sportif. Le succès éclatant de l’édition 2004 d’Al Qadam Addahabi et les enseignements qui ont été tirés de cette première mouture seront, indubitablement, pour beaucoup dans le succès auquel est vouée cette nouvelle édition. Aussi, même le budget consacré à l’émission devrait être revu à la baisse, les rouages étant, assurément, bien huilés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *