Le Portugal dompte le Brésil en match amical

Le Portugal, par deux éclairs de Simao, puis Ricardo Carvalho, a pris finalement le dessus (2-0) sur un Brésil trop brouillon et a infligé à Dunga sa première défaite en tant que sélectionneur. À l’issue d’un match à l’Emirates Stadium de Londres joyeusement débridé en première mi-temps, puis un peu plus haché en seconde période, le Portugal a remporté son deuxième succès d’affilée sur le Brésil après celui de 2003 à Porto, le 4e seulement en 17 confrontations. Les deux équipes, pleines de bonnes intentions offensives ont démarré la rencontre tambour battant, mais pêchaient par une finition souvent approximative. Le Brésil a ouvert les hostilités par Elano, dont le joli coup franc était boxé en corner par Ricardo (5), puis par Sobis (14), contré à son tour. Le Portugal a répondu par des raids rageurs de Cristiano Ronaldo sur la droite, mais les dribbles du "bad boy" de Manchester ne suffisaient pas à créer la brèche, même s’ils poussaient Edmilson à commettre une faute sanctionnée d’un avertissement (33). C’est toutefois le Brésil qui se montrait le plus dangereux avant le repos.
Sur un coup franc d’Elano contré, le défenseur Lucio reprenait du gauche et était tout près d’ouvrir le score mais sa frappe a touché le dessus de la barre de Ricardo (43).
Le match devenait plus haché après la pause, comme souvent en amical, en raison des nombreux changements que se permettaient les sélectionneurs Scolari et Dunga. La sortie sous les sifflets de Cristiano Ronaldo remplacé par Simao (63) réveillait un peu le public. Sur un mauvais dégagement du gardien brésilien, la défense portugaise interceptait et lançait Quaresma côté droit, dont le centre trouvait Simao, qui se débarrassait de ses chaperons et trompait enfin Helton d’une belle reprise du droit dans le petit filet (82).
Sur une action quasi-identique, c’était au tour d’un défenseur de doubler la mise. Après une jolie passe de Quaresma, encore dans le coup, Hugo Viana centrait de la droite pour Ricardo Carvalho qui se couchait et expédiait de volée un tir croisé sur lequel Helton était impuissant (89). Le défenseur de Chelsea pouvait sortir dans la foulée et fêter avec ses coéquipiers son statut de premier tombeur du Brésil de Dunga, qui dirigeait pour la 7e fois mardi la Seleçao.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *