Le Portugal en quarts, la Suisse aux oubliettes

Le Portugal en quarts, la Suisse aux oubliettes

Le Portugal est devenu mercredi la première équipe à se qualifier pour les quarts de finale de l’Euro 2008, et la Suisse la première sélection à quitter prématurément la compétition. Solides vainqueurs de la République tchèque (3-1), les Lusitaniens ont sans doute regardé la victoire de la Turquie acquise sur le fil face à la Nati (2-1) d’un oeil distrait, assurés de disputer le tour suivant grâce à leurs six points glanés en deux matches. Installés aux commandes du groupe A, les hommes de Luiz Felipe Scolari ne peuvent désormais plus être rejoints au classement de leur poule et profiteront certainement de cette position confortable pour faire tourner leur effectif, dimanche, face à une sélection suisse meurtrie.
L’autre match dominical risque de se jouer à couteaux tirés. Ressuscités par un but venu de nulle part dans les ultimes instants de leur rencontre, les Turcs vont en effet se présenter avec un capital confiance à son maximum face à la République tchèque, qui devra vite oublier cette lourde défaite concédée devant les cadors du groupe. Du côté de l’organisation, le président de l’UEFA Michel Platini s’est dit satisfait de la manière dont s’est déroulée la première semaine de l’Euro, tant au niveau du jeu produit que sur le plan extra-sportif. «Au niveau du jeu, nous avons assisté à du beau football, avec des moments très prenants et un nombre de buts qui se situe dans la bonne moyenne des Championnats d’Europe des nations à 16 équipes», a-t-il indiqué sur le site Internet de l’UEFA. «Il faut souligner que les consignes sur le respect ont eu un impact indéniable. Sur le terrain, et c’est la chose la plus importante, nous constatons une chute spectaculaire du nombre de cartons jaunes et rouges, pas de carton rouge et 40% de moins de cartons jaunes qu’en 2004 », a-t-il ajouté. Pas forcément concernée par les compliments délivrés par Michel Platini sur le niveau de jeu produit jusqu’ici dans cet Euro, l’équipe de France a continué mercredi à se préparer tant bien que mal pour son match déjà décisif, dans deux jours, face aux Pays-Bas.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *