Le Portugal trébuche, l’Espagne assure

Le Portugal trébuche, l’Espagne assure

Pour son premier match et devant son public samedi au Stade du Dragon de Porto, le Portugal, pays hôte de l’Euro-2004 de football, a chuté. Les hommes de Luiz Felipe Scolari, qui la veille du match partaient favoris pour remporter leur première victoire, ont été humiliés en s’inclinant 2 à 1 face à la Grèce. «Nous ne pensions pas commencer par une défaite», a déclaré, avec déception, Figo. Et d’ajouter : «Nous sommes un peu dégoûtés par ce résultat, mais nous devons continuer ». Fébriles, les coéquipiers de Luis Figo allaient recevoir leur première claque en début de match. À la 7ème minute, Giorgios Karagounis profitait d’une balle perdue pour ouvrir le bal et plonger les 52 000 spectateurs dans un silence de morts. Prenant d’assaut leurs adversaires, les Portugais se sont créé beaucoup d’occasions, mais sans jamais parvenir à les concrétiser. Il faut dire que les Grecs étaient bien organisés et bien regroupés en défense derrière leur gardien de but Nikopolidis, auteur d’arrêts décisifs et irréprochable tout au long de la partie. Au retour des vestiaires, les coéquipiers de Figo allaient encaisser un second but suite à un penalty concédé par Cristiano Rolando et transformé par Basinas à la 7ème minute.
Le numéro 7, qui d’habitude portait bonheur à Figo aussi bien avec son club du Real Madrid qu’en équipe nationale, a, cette fois-ci, été maudit. Alors que tout le monde croyait que le match était emballé, les protégés de Scolari, champion du monde avec le Brésil en 2002, ont réussi à revenir à la marque dans les arrêts de jeu grâce à un but de Ronaldo inscrit à la 93ème minute de la rencontre. Certes, ce but a sauvé l’honneur des Portugais, mais n’a pas empêché leur défaite. «Tout est plus compliqué pour nous maintenant», a déclaré la star portugaise. «C’est triste». Dans l’autre rencontre du groupe A, le voisin, l’Espagne a, en revanche, réussi son entrée dans ce tournoi après avoir pris le meilleur sur la Russie 1 à 0.
Les Russes, menés par Alenichev, vainqueur de la Ligue des Champions avec le club du FC Porto, ont réussi à tenir la dragée haute aux Espagnols pendant une heure avant de baisser les bras sur un but du joueur de Deportivo Juan Carlos Valeron à la 60ème minute, soit 36 secondes seulement après son entrée en jeu. « Je suis très heureux. J’ai douté avant de marquer parce que j’ai un peu tergiversé avec le ballon.
Ce but nous offre une victoire importante dans un premier match qui est toujours délicat à négocier. J’ai marqué au moment où la fatigue commençait à se faire sentir dans notre équipe», a déclaré ce dernier, juste après la fin de la rencontre.
Pour l’attaquant de FC Valence Vicente, élu homme du match, le plus important, c’étaient les trois points. « Je suis content pour l’équipe parce que ce sont trois points très importants. Ce premier match va m’être utile pour la confiance et le moral. Il va beaucoup m’aider pour la suite», a souligné ce dernier. À l’issue de cette première journée, ce sont les Grecs qui occupent la tête du classement grâce à la meilleure différence de buts.
Le Portugal, qui a perdu son statut de favori, n’a d’autres alternatives que de s’imposer face à la Russie, mercredi prochain, avant d’affronter dans un derby ibérique son voisin l’Espagne, le 20 juin. Ce sera quitte ou double pour les coéquipiers de Figo.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *