Le professionnalisme à l’honneur

Un tournant historique dans la politique golfique du Maroc. C’est ce qui est sorti de la conférence de presse tenue mardi dernier à Rabat par Hors Limite Organisation. Une organisation qui a été derrière la création, pour la première fois au Maroc, d’une épreuve d’un circuit international de golf. Du 10 au 14 avril, le parcours de Dar Es Salam se verra abriter le Panalpina/Banque commerciale du Maroc « Classic » , en remplacement du Dar Es Salam Classic Pro-am.
Un changement dû aux modifications, et pas des moindres, apportées à ce tournoi, qui fait désormais partie du calendrier de Challenge Tour européen, un tour qui fait office de phase préparatoire des golfeurs pour entrer dans le très convoité European Tour.
Il s’agit d’un tournoi professionnel, doté cette année de 130.000 euros au lieu de 50.000, ainsi que deux autres Pro Ams, des tournois amateurs. La compétition, qui verra la participation de quelques 144 professionnels de la petite balle, sera disputée en quatre tours, du jeudi 11 au dimanche 14 avril. Passés les deux premières étapes éliminatoires, les 50 meilleurs joueurs vont devoir aborder les deux tours restant. Là encore, on va assister à une particularité qui ne manquera pas de changer le cours de la pratique golfique au Maroc.
En plus des 94 professionnels européens que garantit le Challenge Tour, et suite à un échange entre le promoteur, Hors Limite et les différentes fédérations du vieux continent, des golfeurs Marocains vont bénéficier de 30 Wild Card. Des invitations qui leur permettront d’évoluer de 15 à 16 fois à l’étranger. Inédit. Les bénéficiaires ne sont autres que les n°1 et 2 nationaux, à savoir Younes el Hassani et Amine Joudar. Une chance inouïe s’offre donc à nos champions qui seront parrainés, tout au long des 6 mois où ils seront sur les parcours européens pour la bonne marche de leurs propres parcours.
Cela fait plus de 30 ans que le Maroc compte des compétitions golfiques. Des tournois comme le Trophée Hassan II et l’Open du Maroc comptent parmi les plus prestigieux tournois en la matière. Le Maroc dispose actuellement de 18 parcours haut de gamme de golf. Effet Tiger Woods oblige, les clubs sont en effervescence, les pratiquants de plus en plus nombreux. Ceci dit et tournée essentiellement vers l’aspect loisirs, cette discipline a longtemps souffert d’un manque de politique réelle à même d’en faire un sport professionnel. Un bon nombre de clubs et de parcours ne sont pas affiliés à la fédération royale marocaine de golf. Les golfeurs nationaux n’avaient ni les moyens ni l’opportunité de faire valoir leurs talents ailleurs.
La donne est en train de changer grâce à l’apport du secteur privé et l’organisation d’un événement tel que le Panalpina/Banque commerciale du Maroc «Classic». Ce dernier bénéficiera d’une couverture de l’ensemble des supports média nationaux, la presse écrite dans sa globalité et les deux chaînes télévisées, une transmission en direct sur Internet ainsi que la réalisation de plus d’un reportage qui passeront sur les chaînes internationales spécialisées les plus en vue (Europsport, Sky sports…). Le contrat, qui sera signé le12 avril prochain, entre le promoteur et le Challenge Tour est établi pour trois années. La dotation s’en trouvera augmentée de 150.000 euros à 180.000 en 2003 et 2004. Le succès du tournoi, l’impact médiatique qu’il aura sur l’image du pays et la promotion du tourisme, sont d’ores et déjà acquis. Deux autres tournois Pro Ams, d’ouverture et de clôture, marqueront cette épreuve. 24 professionnels et 72 amateurs y participeront. Des tournois qui feront figure de terrain de rencontre entre les différents sponsors et partenaires de cette compétition.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *