Le projet du laboratoire national est sur la bonne voie

«Je crois que la tournure définitivement engagée est dans la bonne direction», grâce surtout à la volonté politique exprimée au Maroc pour mettre en place un système anti-dopage, a affirmé Gabriel Dollé, directeur du Département médical et du contrôle de dopage au sein de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). «Je me réjouis de voir que les projets évoqués, il y a un certain temps, sont en train de se concrétiser», a-t-il dit, rappelant l’appui que l’IAAF apporte pour «aider le Maroc à réaliser dès que possible cet ambitieux projet qui sera bénéfique pour tout l’environnement sportif» au Royaume. Mohamed El Houmiri, chef de la division de la médecine du sport au ministère de la Jeunesse et des Sports, a affirmé que le système de lutte contre le dopage au Maroc commence à prendre forme. «Le dossier du Laboratoire national de contrôle anti-dopage au Maroc sera incessamment prêt et devra être introduit auprès de l’Agence mondiale antidopage afin d’obtenir son agrément», a fait savoir El Houmiri, ajoutant que le processus de mise en place du cadre juridique, comprenant le projet de loi sur la lutte contre le dopage dans la pratique du sport et ses décrets d’application, a été déjà engagé. En attendant la création d’une entité nationale de lutte contre le dopage, qui verra le jour dès l’adoption du projet de loi en la matière, une commission provisoire sera chargée de la mise en œuvre des programmes nationaux dans ce domaine, a indiqué El Houmiri.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *