Le PSG au forceps, Rennes à la trappe

Le PSG au forceps, Rennes à la trappe

Les Parisiens se sont imposés sur un but de Ludovic Giuly à la 15e minute après un une-deux avec Stéphane Sessegnon qui prenait en défaut toute la défense vésulienne. Battus 3-0 par Lorient samedi au Parc des Princes en championnat, les hommes d’Antoine Kombouaré n’avaient pas le droit de perdre cette rencontre de Coupe de France, seule compétition qui peut sauver une saison déjà très décevante.
Contraints d’évoluer sur une pelouse synthétique, les Parisiens ont dominé les débats en raison de leur supériorité technique mais ils n’ont jamais paru à l’aise face à des adversaires déterminés à jouer leur va-tout sur une rencontre. Les deux formations terminaient la rencontre à 10 lorsque l’arbitre Damien Ledentu expulsait Sessegnon et le milieu de terrain vésulien Cédric Paul à la 71e minute.
L’attaquant parisien, fauché par son adversaire, se laissait aller à un geste d’énervement et dans un souci d’équité, l’arbitre les renvoyait tous les deux aux vestiaires. Malgré cette victoire étriquée, le PSG poursuit sa route en Coupe de France et évite une déconvenue qui aurait enfoncé un peu plus le club dans la crise. La surprise de la soirée est venue de Normandie où Quevilly, formation de CFA, a éliminé Rennes sur la plus petite des marques (1-0), un but de Sébastien Vaugeois sur un coup de pied arrêté juste avant la pause. Les Rennais, qui restaient sur un probant succès (4-2) à domicile face aux champions de France, Bordeaux, en Ligue 1, sont apparus maladroits face à un adversaire particulièrement déterminé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *