Le quitte ou double du WAC

Le quitte ou double du WAC

Aujourd’hui Le Maroc : Comment préparez-vous le match-retour contre l’Etoile du Sahel ?
Ivica Todorov : Nos préparatifs pour la rencontre contre les Tunisiens de l’Etoile du Sahel, comptant pour les demi-finales de la Coupe africaine des vainqueurs de coupes, vont bon train. Le match de mercredi contre les FAR, même si très important, en faisait d’ailleurs partie. Avant le début de la saison, l’équipe souffrait d’un manque de compétition, n’ayant pas disputé suffisamment de rencontres amicales durant la période de préparation estivale. Depuis le coup d’envoi du championnat, nous avons essayé de remédier à cet état de fait et je pense que nous avons réussi. J’estime que mon équipe progresse. Pour ce qui est de la condition physique de mes joueurs, elle est au beau fixe.
Tout le groupe serait donc prêt dimanche prochain ?
Jusqu’à mercredi, il n’y avait qu’une seule indisponibilité, celle du stoppeur Mustapha Talha qui a accumulé deux cartons jaunes et qui ne peut donc être aligné dimanche contre les Tunisiens. Pour le reste du groupe, rien n’est à signaler pour le moment. Espérons qu’il en serait ainsi jusqu’à l’heure H.
Compte tenu de votre défaite en rencontre aller il y a une dizaine de jours, quelle sera votre tactique pour celle de dimanche ?
Il est clair qu’il est difficile d’aborder une rencontre avec un handicap de deux buts à surmonter. En plus, la pression psychologique que nous impose le fait d’évoluer devant notre public dans un stade aussi avancé de la compétition dont il ne faut pas l’oublier, nous sommes les tenants du titre, est également à prendre en considération. Notre tactique lors de ce match retour sera à 100 % offensive. Notre objectif sera de marquer un premier but en première mi-temps. Nous pourrions ainsi pousser l’adversaire à se retrancher en défense de peur de perdre son avantage. Nous pourrions par la suite continuer notre pressing offensif et espérer marquer un second but qui nous remettrait sur le chemin de la qualification en finale de cette compétition africaine.
Pensez-vous que l’équipe tunisienne se laisserait faire aussi facilement ?
Nos adversaires se déplacent à Casablanca en ayant une confortable avance sur nous. Il est clair que le match sera très difficile puisque très disputé entre les deux parties. L’Etoile du Sahel est une bonne équipe très à l’aise aussi bien à domicile qu’à l’extérieur de ses bases. C’est un groupe homogène composé de joueurs jeunes, d’une part, et expérimentés de l’autre. Le mélange en fait certainement une équipe très redoutable.
Quelles sont les erreurs que vous avez commises en aller et qui ont conduit à la défaite du WAC ?
Aussi bizarre que cela puisse paraître, le groupe n’a pas commis d’erreurs grossières. Nous avions bien entamé la rencontre jusqu’à ce que l’arbitre ne siffle un penalty très discutable. Il faut dire aussi que par la suite, nous n’avions pas pris assez de risques et nous nous sommes un peu laissés aller. L’équipe ne s’est pas montrée très offensive. Nous aurions dû les obliger à se retrancher en défense, ce qui nous aurait permis de créer beaucoup plus d’occasions de scorer. Maintenant que nous en sommes conscients, nous allons y remédier. Ceci dit, je tiens à ajouter que l’importance de la compétition à nos yeux sera le meilleur moyen de booster le moral des joueurs. Le week-end dernier, nous avons assuré une place en finale de la Coupe du Trône. En championnat de première division du Groupement national de football, nous convoitons tout naturellement la tête du classement, chose qui nous est possible puisqu’il nous reste un match en retard. La coupe africaine constitue donc un troisième front sur lequel nous sommes à pied de guerre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *