Le Raja contraint au nul face au Mouloudia

Le Raja contraint au nul face au Mouloudia

Le choc des extrêmes n’a pas tenu ses promesses. Ni le Raja n’a pu surclasser un adversaire à sa portée. Ni le Mouloudia n’a pu réagir par sursaut d’orgueil et réaliser la performance qui lui permettrait de se  repositionner et préserver  sa place chez l’élite. Et pourtant, les ingrédients des grands duels  étaient réunis : plus de quinze mille  spectateurs, dont deux mille rajaouis, une ambiance sud- américaine  et des conditions climatiques propices. Les rares notes orchestrées par les uns et les autres n’ont pas pu emballer les supporters des deux équipes qui ont quitté le terrain avec un arrière-goût d’inachevé. Ceci dit le talent n’a pas manqué à l’instar de Nejjari qui continue à étinceler de mille feux : débordements (10ème, 33ème), dribbles (21ème,  51ème) passes précises (28ème, 41ème) et surtout une grande capacité de  renversement de situations. Mais ses astucieuses passes n’ont pas été concrétisées par Armoumene et Majdi qui ont raté tout à tour de réelles opportunités de but. De son côté Labhije, le meneur local, a failli à lui seul donner l’avantage aux siens soit par des tentatives personnelles (35ème, 68ème) ou en servant dans de bonnes conditions ses coéquipiers (42ème, 71ème et 84ème). Les locaux allaient se montrer plus dangereux surtout en seconde période avec l’entrée de Nicolas Ndione et Moulay Ezzehire. D’ailleurs, plus d’un se demandent pourquoi on n’aligne pas de tels joueurs dès le début.
Commentant le résultat de la partie pour ALM, José Romao, a qualifié le résultat d’équitable. «Il n’est pas facile de développer un jeu devant une équipe qui s’engage corps et âme dans la partie et qui mise sur la bataille au niveau du milieu de terrain. En plus le Mouloudia n’est pas facile à manier sur son terrain» a-t-il précisé. Concernant les chances du Raja dans sa course pour le  titre, l’entraîneur rajoui était très confiant.Quant à Ilias Meddah, la pièce maîtresse de la défense locale, il n’a pas caché sa satisfaction car un nul devant le leader est bon pour le moral. «Il nous permettra d’aborder le reste du championnat avec plus de sérénité et de confiance en nos capacités». Ce nul a-t-il ajouté est très important car la prochaine journée à Laâyoune on jouera le tout pour le tout devant l’équipe qui est menacée comme nous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *