Le Raja de Casablanca champion du Maroc pour la dixième fois

Le Raja de Casablanca champion du Maroc pour la dixième fois

a y est c’est fait, le Raja est sacré champion du championnat national de football, saison 2010-2011, le dixième de son histoire, après sa victoire (2-1) devant l’Olympique de Khouribga, samedi 21 mai, au complexe sportif Mohammed V, en match de la 29è journée. Les buts de cette rencontre ont été inscrits par Rachid Slimanie (41è) et Mouhcine Mitoually (56è, pen), pour les Verts, et par Youssef Nafaa (13è), pour le club phosphatier. Les Verts qui ont joué devant 50.000 spectateurs consolident leur place aux commandes, à une journée de la fin de la saison, avec un total de 57 points, à six longueurs du Wydad. Ce dernier s’est emparé de la place de dauphin (51 pts), au terme de sa victoire (0-3) sur la pelouse de la Jeunesse Kasbat Tadla et le nul (2-2) encaissé par le Moghreb de Fès à domicile devant l’Olympic de Safi. Il s’agit du dixième sacre du Raja après ceux de 1988, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2004 et 2009. Le palmarès du Raja compte également six coupes du Trône (1974, 1977, 1982, 1996, 2002 et 2005), trois Ligues des champions (1989, 1997 et 1999), une coupe de la CAF (2003), une Super Coupe d’Afrique (1999) et une coupe afro-asiatique (1999). Le Wydad Casablanca et l’AS FAR se partagent le record de victoires en championnat avec 12 titres chacun. Par ailleurs, les supporters des Verts n’ont pas manqué l’occasion pour fêter avec le Raja ce dixième sacre. Sitôt donné le coup de sifflet final de la victoire des Diables Verts, les inconditionnels ont laissé exploser leur joie sous les cris de «Botola rajaouia» et «dima dima raja», qui font partie du registre des chants traditionnels des ultras. En effet, des milliers de fans du Raja de Casablanca ont célébré dans la liesse ce titre en déferlant dans les rues de la ville. Les supporters ayant suivi le match sur écrans, dans des cafés de la ville ont été les premiers à investir les rues, donnant libre cour à leur joie pour fêter cette victoire à coups de klaxons sur scooters, cyclomoteurs et en voitures. La liesse rajaouie aura atteint son paroxysme devant le domicile de l’auteur du but de la victoire Mohcine Mitouali, premier visé et fêté dans ce fief du «Raja Mondialiste» et héros de ce succès synonyme du titre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *