Le Raja écrase le Zamalek

Plus efficaces que d’habitude, les Rajaouis ont infligé aux joueurs du club égyptien du Zamalek une sévère défaite qu’ils auront du mal à oublier. En effet, le Raja s’est imposé sur le score sans appel de trois buts à zéro. Un magnifique exploit qui efface sa défaite à domicile et réconcilie l’équipe casablancaise avec son public de plus en plus mécontent quant à ses dernières prestations. C’était au Caire, fief de la formation égyptienne, que les diables verts sont allés chercher la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions arabes.
Après avoir trébuché à domicile en s’inclinant de deux buts à zéro, les joueurs du Raja devraient se rattraper. Une mission extrêmement difficile. Personne ne croyait que les protégés de Jamal Sellami étaient capables d’un tel exploit. Pourtant, ce fut le cas. Ils ont battu l’une des plus grandes formations égyptiennes de trois buts à zéro et ce devant son public. L’équipe du Raja a, d’ailleurs, dominé le match de bout en bout. Les verts ont su rester confiants. Ils ont bien géré la situation comme au beau vieux temps.
Dès le coup de sifflet, les Casablancais ont annoncé la couleur en passant vite à l’attaque. Neuf minutes ont, en effet, suffi aux diables verts pour atteindre les filets du gardien de but égyptien. C’est à Modibo Maiga qu’est revenu le privilège d’ouvrir la marque sur une action intrépide qui a surpris le gardien Mohamed Abdelmoncef.  Après ce but, les Rajaouis ont continué leurs assauts tout en imposant leur domination au milieu de terrain. Les locaux ne sont pas resté les bras croisés, mais ont cherché à tout prix à revenir au score. Ils ont essayé plusieurs fois de surprendre la défense rajaouie avec des contre-attaques parfois dangereuses. Fort heureusement, ces contre-offensives n’ont pas pu être concrétisées. On peut dire que cette fois-ci les défenseurs rajouis se sont montrés très efficaces en repoussant sans grande difficulté les attaques du Zamalek.
Vingt minutes après le premier but de Modibo Maiga, les hommes de Jamal Sellami arrondissent le score. Le joueur du Raja Soufiane Alloudi a, en effet, réussi à tromper la vigilance des défenseurs locaux et a permis ainsi à ses coéquipiers de rattraper leur retard. 
En seconde période, les Rajaouis ont maintenu leur tactique offensive qui semble bien marcher. Les Casablancais ont failli dès les premières minutes du deuxième mi-temps marquer le but de qualification. Mais la chance en a décidé autrement. Les joueurs du Raja ont ensuite maintenu le pressing en quête du but de la délivrance jusqu’aux dernières minutes de la rencontre.
Ils ont pu contrer les multiples contre-attaques des locaux. Tout le monde s’attendait à ce que le match s’achève sur le score de 2-0. Ce qui impliquerait le recours aux tirs aux buts. Mais ce n’est que vers l’extra-time que les Rajaouis ont porté un coup fatal à l’équipe du Zamalek. C’est Mohcine Iajour qui a marqué le troisième but des verts permettant ainsi au club casablancais de se qualifier aux quarts de finale de Ligue des champions arabes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *