Le Raja et l’OCS décrochent une qualification stressante mais spectaculaire

Le Raja et l’OCS décrochent une qualification stressante mais spectaculaire

Au terme de matchs fous en huitièmes de finale de la Coupe arabe Mohammed VI des clubs

Avec une bonne lecture du match et ayant décelé le talon d’Achille du Wydad qu’est l’absence flagrante d’un milieu solide capable d’avorter la construction du jeu, Sellami est parvenu à réaliser une remontada historique.

La terre a encore tremblé samedi, mais cette fois loin de Midelt et précisément à Casablanca où le Raja a explosé face à son éternel rival le Wydad lors des huitièmes de finale de la Coupe arabe Mohammed VI des clubs.

Dans un match fou aux multiples rebondissements qui s’est soldé sur le score inédit de 4 buts partout, les Verts ont eu raison de leurs adversaires du soir parvenant ainsi à décrocher le sésame pour le prochain tour de cette prestigieuse compétition aux alléchantes primes.

Auteur d’un début de saison en dents de scie avec notamment une disqualification surprise en Coupe du Trône, le Raja a continué à avancer sans œillères. Il aurait pu passer à la trappe si, pour quelques millimètres, la tête de Malongo n’avait été si bien placée et ce pendant les dernières secondes du match.

Il faut dire que malgré la qualification du Raja, la prestation du groupe est encore perfectible. Le Wydad, amoindri de nombreuses de ses pièces maîtresses, a donné du fil à retordre à une défense bien trop laxiste.

Les Rouges ont obtenu un penalty sur leur première occasion intervenue 12 minutes après le début du match. Mohamed Nahiri s’est chargé de le transformer sans aucun problème. Au retour des vestiaires, un autre penalty sera accordé cette fois aux Aigles et confié à Mohcine Metouali qui égalise à la 50ème minute. La réaction ne s’est pas fait attendre puisque les hommes de Zoran Manojlovic vont reprendre l’avantage par le biais d’Ayman El Hassouni (55è), Ayoub El Kaabi (57è) et Badie Aouk (71è). Le score affiché au marquoir est de 1 buts à 4. Un résultat trompeur pour le Wydad mais suffisant pour le Raja pour décupler la motivation. Jamal Sellami qui dispute son premier match à la tête de la direction technique a opéré des changements qui vont s’avérer pertinents et cruciaux. Avec une bonne lecture du match et ayant décelé le talon d’Achille du Wydad qu’est l’absence flagrante d’un milieu solide capable d’avorter la construction du jeu, l’entraîneur est parvenu à réaliser une remontada historique grâce aux buts de Hamid Ahadad (73è), Metouali (penalty, 88è) et Ben Malongo (90è+4).

L’égalisation avec le Wydad est au goût de la victoire puisque le Raja est revenu de loin… très loin au moment où le Wydad a cru à tort avoir réalisé le plus dur de la mission. Le football est un sport qui enseigne et offre plusieurs leçons qui seront à la fois utiles aux vainqueurs et aux perdants.

L’Olympic de Safi s’est chargé en effet de donner une bonne leçon d’humilité à l’Espérance de Tunis puisque le troisième représentant des couleurs nationales dans cette compétition a arraché la qualification du stade de Radès contre toute attente.

Lors du temps règlementaire, les deux équipes n’ont pu se départager (1-1). Les buts ont été inscrits par Abdelghani Mouaoui (20) pour l’Olympic de Safi et Kouamé Bonsu (53) pour l’Espérance ST.

Au match aller, les deux équipes avaient également fait match nul (1-1). La séance des tirs au but a souri aux Safiots qui ont évolué sans complexe face à l’une des formations les plus puissantes du continent.

Dans une déclaration à la presse, l’entraîneur de l’Olympic de Safi, Mohamed El Guisser, a qualifié d’historique cet exploit.

«C’est une qualification historique que nous dédions à nos supporters, ainsi qu’à l’ensemble des Marocains», a-t-il dit. Et d’ajouter : «Nous savions d’emblée que la confrontation contre l’Espérance sportive de Tunis, champion d’Afrique en titre, sera difficile et qu’après le nul concédé à l’aller, la qualification reste tributaire d’au moins un but marqué à Radès». Avec cette victoire, l’OCS rejoint ainsi en quarts de finale le Raja et les clubs saoudiens Al-Chabab et Al Ittihad qui ont éliminé respectivement le Chabab Al Ordon de Jordanie et Al Wasl des Emirats.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *