Le Raja, la Rabita et le CODM s’illustrent

Le Raja, la Rabita et le CODM s’illustrent

Le match au sommet de cette troisième journée du play-off a mis aux prises le Raja de Casablanca, l’outsider, au FUS, la révélation. Lors de cette rencontre, le Raja n’a pas laissé passer l’occasion pour réagir conformément à ses ambitions et mettre à genou l’un des sérieux prétendants au titre, le FUS de Rabat, qu’il a dominé sans bavure grâce à une énergie défensive trouvée autour de Hafid Ben Bouazza, Khalid Feddoul, Mohamed Chahid, Khalid El Mourbiti, Mustapha Morino, Mohamed Al Marbissi. Le match s’est donc terminé sur le score de 24-20. A vrai dire, l’exercice en cours revêt une importance particulière puisque toutes les équipes se valent et aucune d’entre elles n’est à l’abri d’une éventuelle contre-performance, et ceci s’est concrétisé depuis le début du championnat à deux groupes Sud et Nord. Contrairement aux années précédentes, le futur champion est très difficile à pronostiquer, ce qui a provoqué un suspense jamais observé chez les adeptes de la petite balle. La deuxième rencontre programmée ce week-end était celle qui a mis face à face les deux frères ennemis, le CODM et l’Union sportive de Fès. Une partie qualifiée par certains de match d’exhibition où les hommes de Noureddine Bouhaddioui n’ont trouvé devant eux aucune notion de résistance. L’équipe ismaïlienne a fait cavalier seul pour plier cette rencontre à son profit sur le score fleuve de 17-35. Le match qui a mis aux prises le KACM à la Rabita de Casablanca à la salle Ibn Yassine de Rabat n’a pas tenu ses promesses. La tactique de 3-3 avec défense avancée pratiquée par les deux coaches, notamment, Mohamed Boujnane de la Rabita et Mohamed Yousfi du KACM traduit clairement l’objectif de gain tracé par les deux formations. Pour ce qui est de la tactique offensive, le KACM, équipe très jeune et athlétique, s’est basé sur les contres très rapides profitant de la lenteur des joueurs de l’Alliance composée a priori d’éléments vieillissants, en l’occurrence Mohamed Bennouna (40 ans) et Kamal Guennoun (33 ans). Lors de ce premier half, la Rabita n’a jamais lâché le morceau (6-3 à 18′), (8-5 à 25′), (9-7 à 27′) et (9-8 à 29′). La première période se termine donc par 9-8 en faveur de l’Alliance de Derb Ghalef. Après le retour des vestiaires, les Marrakchis étaient plus déterminés à faire meilleure sensation que lors de la première mi-temps, ce qui a donné lieu à un match plus ouvert et ponctué par des phases de jeux spectaculaires et plaisantes. Les joueurs de la Rabita Yacine Kossaï, Zakaria Aaroud, Kamal Guennoun, Belouiss Mustapha et consorts ont creusé périodiquement l’écart, mais très vigilants, les hommes de Yousfi se sont ressaisis rapidement pour limiter les dégâts. Cependant, l’expérience des hommes de Talbi a dit son dernier mot pour remporter ce match qui aura sans aucun doute son pesant d’or au moment du compte. A rappeler que deux hommes du match, respectivement Zakaria Aaroud de la Rabita et Mahjoub Tahiri du KACM furent expulsés pour fautes anti-sportives, ce qui a pesé lourd notamment sur l’équipe du KACM. Score final 21-19.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *