Le Raja rate le coche

Le Raja rate le coche

L’équipe du Raja a hérité d’une formation sfaxienne difficile à manipuler dimanche, lors du match retour pour le compte des huitièmes de finale de la Ligue arabe des champions. Elle s’est inclinée par un but à zéro à la 45 ème min de jeu à l’issue d’une réalisation de Hamza Younes. Un but qui a bouleversé les jeunes joueurs rajaouis et a apaisé la conscience des visiteurs. Il faut dire que le public casablancais, lui était au rendez-vous de ce match au sommet et que les co-équipiers de Abdellah Jrindou étaient accueillis comme des héros à leur entrée sur le terrain. Voulant arracher dès le coup d’envoi de la rencontre les points de la victoire, la première occasion de marque était l’œuvre des Rajaouis à la 4 ème min de jeu, notamment par le duo offensif, Omar Najdi et Hassan Tayer. Les deux équipes sont entrées directement dans le jeu, l’équipe du Raja voulait profiter des encouragements du public. Les Rajaouis, même s’ils ont monopolisé le ballon durant les trente premières minutes, ils n’ont pas pu tenir le rythme des Sfaxiens, plus forts. Après les vingt premières minutes de jeu, les Sfaxiens ont commencé à avoir confiance en eux. Ils étaient plus concentrés au milieu du terrain. Le n°24 de la Tunisie, Issam Merdassi, a écopé d’un deuxième carton jaune à la 42è min du jeu suite à une brusque intervention contre le revenant Mohcine  Metouali. Les Sfaxiens ont dû terminé le match à dix. Et au moment où les uns s’attendaient au but des Verts et les autres le coup d’arrêt de la première mi-temps, à la 45 ème min du jeu, le CS Sfaxien marque le but de la qualification à la surprise des supporters Rajaouis. Au retour des vestiaires, l’arbitre siffle un penalty résultant d’une faute sur Hassan Tayr. Une décision arbitrale jugée, pourtant, injuste par certains professionnels.  Malheureusement Tayr n’a pas pu concrétiser cette occasion en un but. La mission devient de plus en plus délicate pour les hommes de Abdellah Rhallam. Le premier changement qu’a effectué Rose Romao espèrant donner plus de vivacité à son groupe, est intervenu à la 62ème min en remplaçant Omar Nejjari par Ibrahima Ndione. Les Rajaouis ont sorti toutes leurs cartes pour s’imposer, mais avec des passes imprécises et pas assez étudiées, ils n’ont pas pu assurer. Ensuite ce sera le tour de Slimani de quitter la pelouse pour céder sa place à Agnaou. Au fil du temps, la fatigue s’est illustrée du côté du Raja se heurtant à l’expérience des Sfaxiens et les Rajaouis ne pouvant plus pénétrer dans la surface de réparation de leur adversaire. Dans les dernières minutes de jeu Romao effectue son dernier changement en remplaçant Omar Najdi par Ciré Dia Pape. «Notre adversaire a donné une image de maturité et d’expérience internationale, mais nous avons tout fait, mais malheureusement nous n’avons pas réussi à se qualifier. Nous avions besoin d’efficacité», a déclaré Rose Romao lors de la conférence de presse à l’issue de la rencontre,  «maintenant on doit penser au match du championnat puisqu’on a un match difficile qui nous attend face à l’Olympique de Khouribga», a-t-il ajouté. De son côté, l’entraîneur des Sfaxiens,   a quant à lui affirmé : «Nous avons bien été préparés à cette rencontre car on sait que le Raja est une grande équipe. Depuis plusieurs jours, on a eu l’occasion d’en voir quelques matches pour instaurer un système de jeu efficace. Je tiens à préciser que si on a pu gagner aujourd’hui, c’est parce qu’on avait beaucoup d’estime pour notre adversaire».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *