Le Raja redore son blason

Le Raja redore son blason

Ayant affiché une grise mine tout au long des rencontres qu’il a jouées dans le cadre de la Champions’ League africaine, le Raja de Casablanca a sauvé la mise. Et d’une bien belle manière. En déplacement dimanche au Cap où ils ont affronté l’Ajax Cape Town (Afrique du Sud), au titre de la 6ème et dernière journée des quarts de finale (groupe A), les Vert et blanc ont non seulement ramené une large et précieuse victoire par 3 buts à 1 contre leurs rivaux du jour, mais se  sont également adjugées une qualification aux demi-finales de cette compétition. Une victoire qui a effacé le scepticisme ambiant auparavant quant aux chances, maigres au départ, du Raja de passer à l’étape suivante et une qualification qui tient également à la victoire d’Al Ahly (Egypte) qui a  battu les Nigérians d’Enyimba par 2 buts à 1, dimanche au Caire, rendant la tâche plus facile aux Casablancais. Ces derniers doivent donc leur deuxième place aux Cairotes, qui ont occupé la tête du groupe avec 14 pts, avec une longueur  d’avance de 6 pts sur le Raja.
Le Raja, peu convaincant dans les précédentes rencontres du groupe A, s’est bel et bien racheté auprès de son public en écrasant les Sud-africains. L’art et la manière étaient au rendez-vous. La tactique également, mise en place par un certain Alexandre Moldovan qui a su donner un nouveau souffle à ses protégés. D’entrée, les Vert et blanc ont multiplié les attaques. Dès la 6ème minute, la stratégie a donné ses fruits, par un tir efficace du Guinéen Abdulkarim Foufana qui n’a pas eu de mal à concrétiser une action collective menée  du flanc droit.
Les relâchements accusés par la suite par le Raja à certains moments du jeu n’avaient d’égal que les bonnes reprises en main des joueurs. Mustapha Chadli, le gardien et capitaine de l’équipe marocaine, n’a à aucun moment de la première mi-temps eu à s’inquiéter. Bien au contraire,  deux minutes avant la pause, Soufiane Alloudi doublera le score grâce, une nouvelle fois, à une action collective conduite du milieu de terrain par l’infatigable Hicham Mesbahi.
Le relâchement a regagné les esprits des Rajaoui à la reprise. Le manque de concentration d’éléments comme Alloudi et Mohsin Iajour a fait rater à l’équipe plusieurs occasions. Mais ce ne sera pas pour longtemps. Le même Iajour marque le troisième but  à la 60-ème minute. Si la mission du Raja n’a pas été facile avant, elle sera encore plus difficile dans le prochain tour. Un tour où il devra en découdre avec les Tunisiens de l’Etoile du Sahel. L’autre match de ces demi-finales (aller 23-25 septembre, retour 14-16 octobre), opposera les frères-ennemis du football égyptien, le Zamalek  et Al-Ahly du Caire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *