Le Raja s’incline devant l’IRT

Le Raja s’incline devant l’IRT

Le report du match Raja-IRT, suite à la démission collective du bureau des verts, n’a pas servi à grand chose puisque la formation casablancaise a enregistré sa quatrième défaite de la saison pas avec ses espoirs, comme ce fut le cas contre la RSB, mais au complet. Cette fois-ci, selon certains observateurs, ce report a provoqué une grogne chez l’IRT, qui a voulu profiter des problèmes du Raja, qui évolue avec ses juniors, mais le week-end dernier, l’équipe du détroit a démontré qu’elle n’avait jamais eu cette mauvaise intention.
Durant les deux premiers quart-temps de la partie RCA-IRT, le jeu était égal et équilibré puisque aucun des deux protagonistes n’a pu creuser l’écart (13-14) et (31-27) à la pause. Du retour des vestiaires, les Vert et Blanc ont subi une nette baisse de régime lorsque, brusquement, ils ont montré moins de rigueur, d’intensité de rapidité dans leur jeu, notamment dans leurs actions offensives.
Cette baisse de régime est due à la fatigue des joueurs d’une part, et à certains remplaçants lents à se mettre au rythme de la partie, d’autre part. À l’opposé, les protégés du coach Rouass, notamment Gaâdoudi Abdelhamid, Kajaj Ahmed, Diouf Pap Mouhamadou et le meneur de jeu Houami Mohamed ont dominé tous les débats en inscrivant 24 points contre 6 pour le Raja. Un troisième quart-temps à sens unique y était pour beaucoup dans la défaite des locaux. Au cours du quatrième-temps, on a constaté un sursaut d’orgueil chez les coéquipiers de Mustapha Khalfi, qui ont mordu dans la peau des Tangérois puisque la dernière minute était sur le point de donner le coup de grâce au Raja qui était à quatre points de la parité. Mais une faute technique sifflée par l’arbitre, Nezha Hanafi, contre le coach du Raja, Aziz Rafiki, allait chambouler tous les espoirs du Raja qui, malgré tout, s’est battu jusqu’au bout pour s’incliner en fin de compte sur la marque étriquée de 56/58. En plus de ce match en retard Raja-IRT, cette journée a observé les phases finales du championnat du Maroc espoirs et qui regroupait le WAC, le FUS, le MAS et l’ASE. Les rencontres ont eu pour cadre la salle omnisports d’Abdellah Ibn Yacine de Rabat. Les deux qualifiés pour la finale, le WAC et l’ASE, ont battu respectivement le MAS et le FUS 73/42 et 67/60. Lors de la finale, le WAC de Casablanca a fait cavalier seul. Les scores enregistrés lors des quatre quarts-temps en disent long sur la domination des Rouge et Blanc (35-6), (53-17), (75-25) et (100-39). Le score à l’américaine était l’oeuvre, de Frouge Abdelfatah, Chetahi, Elasly, El Assamrou et consorts. Désormais, le WAC n’a pas de soucis à se faire. La relève est assurée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *