Le Raja veut vendre son image

Le Raja a tenu mardi soir un point de presse avec ses partenaires qui sont chargés de lui trouver des sponsors et revoir son organisation (TSM), ceux qui vont fabriquer et commercialiser des produits à l’effigie des Verts (Gadget’s) et enfin ceux qui sont chargés de construire le premier site internet officiel du Raja (Website). Le président rajaoui Haj Abdeslam Hannat a souligné, à cette occasion, que l’ouverture prochaine du site officiel du Raja se voulait un moyen de communication utile, moderne et rapide et qui «couperait court aux rumeurs et informations non fondées».
En présentant le plan du site (www.raja.ma), qui ne sera ouvert que vers le 15-20 décembre, on a tenu à souligner qu’il s’agissait là du premier site officiel d’un club au Maroc, les sites existants étant le fait d’associations ou de supporteurs. En somme, cela revient à dire que toutes les informations que l’on y trouvera proviendront «uniquement et directement du Raja ». Le site, qui sera dynamique, se veut l’interface entre le Raja, la presse et les supporteurs. On y trouvera toutes les questions relatives à la compétition, à la forme des joueurs, au calendrier, à l’histoire du club et des personnages qui l’ont marqué.
Les représentants de TSM ont souligné de leur côté que, outre la recherche de sponsors, qui est une opération de longue haleine et pas de tout repos, dès le prochain match de championnat, on verra l’attribution de quelque 300 badges de différentes couleurs définissant les différentes tâches des gens chargés de l’accueil, de l’accès aux Tribunes, etc.
Pour sa part, le représentant de Gadget’s, qui fabrique et commercialise des produits à l’effigie du Raja, a souligné que son entreprise fabriquera et commercialisera des produits à l’effigie du Raja (casquettes, stylos, porte-clés, pin’s, trousses de toilettes, etc.). Cette société, précisera Haj Hannat, s’est acquittée d’un droit d’entrée et reversera des pourcentages des bénéfices au Raja. Le côté sportif n’a pas été oublié lors de cette conférence de presse, puisque une pluie de questions s’est abattue sur l’entraîneur des Verts, Walter Meeuws.
Elles concernaient bien évidemment la demi-finale retour que le Raja doit disputer ce dimanche au Complexe Sportif Mohammed V de Casablanca, face à l’ASEC d’Abidjan, en Ligue des Champions d’Afrique de football. Comme il l’avait déclaré lors d’une interview à Aujourd’hui Le Maroc (mercredi 6 et jeudi 7 novembre), Meeuws a souligné que si l’ASEC avait pu marquer deux buts au Raja à Abidjan, il n’y avait pas de raison que les Verts ne puissent pas en marquer autant, sinon plus à Casablanca. «Il suffit d’être prêt physiquement et mentalement le jour J et surtout que le public joue son rôle de douzième homme», a-t-il poursuivi. Sur un éventuel retour de Jrindou, blessé et qui n’a pas pu disputer le match aller, il n’a pas voulu trop se prononcer, se contentant de dire que le capitaine des Verts, «qui a une grande influence sur ses jeunes coéquipiers», avait recommencé à courir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *