Le rapport parlementaire sur les malversations de la Fédération de football brésilien approuvé

Le rapport parlementaire sur les malversations au sein de la Confédération brésilienne de football, publié mardi, a été approuvé jeudi à l’unanimité par les douze sénateurs de la commission d’enquête. Le rapport demande aux autorités judiciaires, fiscales et financières d’engager des poursuites sur la base de ce rapport accablant pour seize dirigeants du football brésilien et en particulier pour le président de la CBF, Ricardo Teixeira, et le président de l’équipe du Vasco Da Gama (D1 brésilienne), Eurico Miranda. Le rapport de 1600 pages, résultat de quinze mois d’enquête, accuse entre autres les dirigeants du football brésilien d’enrichissement illicite, de corruption, détournements de fonds, fraude fiscale, violation des statuts, paiements occultes, gaspillage, fausses factures et dépenses somptuaires. Il met en évidence un manque total de transparence de la gestion et des comptes de la CBF et un manque de contrôle des dépenses de l’organisation, qui a débouché sur un « désastre administratif et financier de l’organisation ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *