Le Real Madrid cartonne

Le Real Madrid a marqué ses premiers buts (4-1) en championnat d’Espagne de football sur le terrain du promu Levante, vite réduit à 10, dimanche lors de la 2e journée.
Le Real Madrid, tenu en échec par Villarreal au stade Santiago-Bernabeu lors de la 1re journée (0-0), n’a pas été flamboyant face à une équipe laminée par le FC Séville il y a 15 jours (4-0) et réduite à 10 dès la 29e minute de jeu puis à neuf en fin de match.
Le défenseur Frédéric Déhu, l’un des cinq joueurs français recrutés à l’intersaison, a été logiquement exclu pour un vilain tacle sur le Néerlandais Ruud van Nistelrooy.
L’ancien buteur de Manchester United s’était signalé juste après le quart d’heure de jeu (16) en ouvrant le score après une passe d’Antonio Cassano.
L’attaquant italien, beaucoup plus tranchant que la saison dernière, marquait le deuxième but du Real 11 minutes plus tard après une ouverture ultra-précise de David Beckham.
C’est curieusement alors qu’il était en supériorité numérique que le Real encaissait un but. L’Ivoirien Ettien trompait Casillas depuis l’entrée de la surface de réparation après un centre d’Olivier Kapo.
En seconde période, le Real gérait sans trop de soucis la rencontre et marquait deux nouveaux buts par Van Nistelrooy, décidément très à l’aise avec le maillot "merengue". L’international néerlandais a toutefois manqué un penalty en fin de match et a dû se contenter d’un triplé.
Le FC Séville a confirmé son bon début de saison (3-0 en Supercoupe d’Espagne face au FC Barcelone puis 4-0 en Liga contre Levante) en battant 3-1 la Real Sociedad à Saint-Sébastien avec des buts du Brésilien Renato (7), du Franco-malien Frédéric Kanouté (75) et de Labaka contre son camp (89).
Samedi, le FC Barcelone a rappelé à tout le monde qu’il était le double tenant du titre en surclassant au Camp Nou Osasuna (3-0), quatrième de la dernière Liga. Après avoir marqué trois buts au Celta Vigo lors de la 1re journée en en prenant deux sur des erreurs défensives, le Barça a de nouveau inscrit trois buts (doublé d’Eto’o et Messi) tout en préservant son but inviolé.
La titularisation du défenseur central français Lilian Thuram, à la place de Carles Puyol, sans doute encore meurtri par la défaite de l’Espagne mercredi en Irlande du Nord (2-3) pour les éliminatoires de l’Euro-2008, a grandement aidé à stabiliser la défense "blaugrana".
Valence a de son côté confirmé ses ambitions – contester le titre au FC Barcelone et au Real Madrid – en s’imposant sur le terrain de l’Atletico Madrid (1-0) sur un but de l’attaquant international espagnol David Villa.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *