Le Real Madrid remporte son 30ème titre

Le Real Madrid remporte son 30ème titre

Le Real Madrid s’est adjugé son 30ème titre de champion d’Espagne, le premier depuis 2003, grâce à sa victoire (3-1 mi-temps : 0-1) sur Majorque, dimanche au stade Santiago-Bernabeu.
Le Real a évité une quatrième saison sans titre (en dehors d’une Supercoupe d’Espagne au début de la saison 2003-2004) en remportant une Liga incroyablement disputée. L’équipe de Fabio Capello a fini la saison en boulet de canon, gagnant sept de ses huit derniers matches et en renversant souvent des situations désespérées.
Dimanche, contre Majorque, le Real a été mené jusqu’à la 68e minute où il a pu égaliser grâce à l’homme providentiel, José Antonio Reyes, peu utilisé dans cette fin de saison. Le Malien Mahamadou Diarra a ensuite donné l’avantage au Real avant le troisième but inscrit par Reyes en fin de match. «Cette saison a été remplie d’émotions», a déclaré sur la chaîne Canal Plus Espagne le directeur sportif du club, Predrag Mijatovic. «Nous avons eu beaucoup de problèmes mais maintenant je vois que les joueurs sont contents pour le titre et c’est le plus important». «Il faut continuer à travailler pour préparer l’année qui vient. Mais nous allons d’abord profiter de tout ça».
Le Real Madrid devance au classement le FC Barcelone, large vainqueur à Tarragone (5-1) dimanche, grâce aux résultats dans les confrontations directes (2-0 à Madrid et 3-3 à Barcelone). Le FC Barcelone a connu une saison noire, laissant échapper la Liga en se faisant reprendre deux fois à domicile dans les derniers instants (1-1 contre le Betis Séville et 2-2 devant l’Espanyol Barcelone).
Le club catalan, qui avait réalisé le doublé Liga-Ligue des champions la saison dernière, a été éliminé en 8e de finale de la C1 par Liverpool et de la demi-finale de la Coupe d’Espagne par Getafe.
L’équipe de Frank Rijkaard a également perdu la Supercoupe d’Europe et le Mondial des clubs. Le Real Madrid a su parfaitement profiter du relâchement du Barça, sans doute accentué par les problèmes créés dans le vestiaire par les coups de gueule de Samuel Eto’o.
L’attaquant camerounais a notamment fustigé l’individualisme de Ronaldinho, accusé Frank Rijkaard d’être de « mauvaise foi » et parlé de deux «clans» au sein de l’équipe. Sur le terrain, le Real Madrid a surtout pu compter sur un redoutable buteur : Ruud van Nistelrooy, auteur de 25 buts («pichichi») et qui n’a pas fait regretter le départ de Ronaldo à l’AC Milan. Ce premier titre de champion du Real depuis 2003 est le premier (et dernier) de l’Anglais David Beckham avec le maillot blanc. C’est le quatrième et dernier pour le Brésilien Roberto Carlos. Tous deux quitteront le club fin juin, le premier pour les Etats-Unis (Los Angeles Galaxy), le second pour la Turquie (Fenerbahçe). Le FC Séville, qui avait une petite chance de remporter le titre avant cette dernière journée, n’y a pas cru beaucoup et s’est incliné à domicile contre Villarreal dimanche soir (0-1). Qu’importe, les Andalous qui ont déjà gagné la Coupe de l’UEFA, se sont qualifiés pour la C1 et jouent le 23 juin la finale de la Coupe d’Espagne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *