Le rêve au volant

Le simple fait d’admirer toutes ces belles voitures alignées avant le départ du 10ème Rallye du Maroc « Classic » était déjà en soi une invitation au voyage. Et les véritables vedettes sont bien entendu ces voitures de collection et de prestige. Tous les amateurs de belles bagnoles étaient là. Et le déplacement à la Place Mohammed V de Casablanca en valait la peine.
Un véritable plaisir des yeux. Car tous ces petits monstres rutilants, aux chromes étincelants et sont bichonnés avec amour par leurs pilotes, qui effectuaient samedi les dernières vérifications avant le départ. Un départ qui a permis d’entendre et d’écouter avec plaisir les ronronnements des moteurs de ces belles bêtes, dont quelques une feraient le bonheur de musées de collection.
Des Porshe, des Jaguar, des Mercedes et d’autres merveilles datant des années quarante, cinquante, soixante et d’autres plus récentes qui, du 15 au 22 mars, sillonneront de belles régions du Royaume. L’édition de cette année prévoit un parcours de 2.528 km, en sept étapes et douze épreuves routières de régularité. Arrivés à Casablanca le vendredi 14 mars, les concurrents ont pris le départ samedi en direction de Fès, pour une étape de 337 km. Le 16 mars, les concurrents devaient effectuer une étape Fès-Sidi Abdallah des Rhiata (268 km) pour retourner dans la capitale spirituelle qu’il quitteront le 17 mars pour l’ étape Fès-Khénifra-Afourer (412 km).
Le 18 mars, les voitures de rêve seront mises à rude épreuve lors de la longue étape Afourer-Marrakech-Ouarzazate (419 km). L’itinéraire prévoit une cinquième étape qui mènera, le 19 mars, la course de Ouarzazate à Agadir, en passant par Taroudannt (361 km).
Le jeudi 20 mars, les concurrents effectueront une boucle Agadir-Tafraoute-Agadir (423 km). Et le lendemain, les belles voitures s’élanceront d’Agadir en direction de Marrakech, en passant par Ouirgane (308 km). Et c’est à Marrakech que se déroulera, le samedi 22 mars, le Grand Prix, avec une arrivée officielle du rallye sur la place Jemaâ El-Fna. Pour préserver ces belles voitures auxquelles leurs propriétaires avouent une passion non dissimulée, il n’est pas question de classement «scratch». Il s’agit avant tout d’une épreuve de régularité où il est nécessaire de garder une moyenne constante, afin de ne pas perdre de points pour le classement. La moyenne est établie en fonction du parcours routier et des contrôles aléatoires et secrets. Les concurrents choisissent eux-mêmes leur moyenne en effectuant un tour de référence, qu’ils doivent respecter dans les deux tours suivants.
En somme, c’est une course pour le plaisir des yeux. Ceux des concurrents qui admirent les beaux paysages traversés par le rallye. Et ceux des amateurs de belles mécaniques, qui auront l’occasion de regarder de près des engins qu’ils n’ont parfois vus qu’à la télévision.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *