Le réveil des verts

Le réveil des verts

Le Raja de Casablanca n’est pas revenu les mains vides de son déplacement en Arabie Saoudite. Les verts ont pu arracher un nul précieux (1-1) face au club d’Al-Ahly de Jeddah lors du match aller comptant pour le deuxième tour de la Ligue arabe des clubs champions.
Dimanche à Jeddah, les joueurs du Raja ont brillé durant ce match. Les Rajaouis se sont montrés plus que jamais unis face à un adversaire de taille et ce malgré la mauvaise passe que traverse l’équipe casablancaise.
Dès le début de la rencontre, les Verts investissent le terrain et tentent d’ouvrir la marque. Les visiteurs ont créé plusieurs occasions de buts qui malheureusement n’ont pas pu être concrétisées.
Mais vers la fin de la première période, qui a été plus au moins équilibrée, les joueurs de l’équipe d’Al-Ahly parviennent à atteindre les filets du gardien rajaoui et ouvrent ainsi le score à la 44ème minute.    En seconde mi-temps, les Verts se mobiliseront davantage en créant plusieurs opportunités. Et à la 53ème minute, Sami Tajeddine, bien démarqué, expédie un véritable missile vers les filets adverses. Dans une tentative visant à éloigner le danger, le défenseur saoudien Khaled Badra finit par marquer contre son camp. Le score final de la rencontre : un but partout. Un nul certes, mais précieux pour les Rajouis. Le président du club casablancais, Abdelhamid Souiri, se dit satisfait de la prestation de ses joueurs : «Je suis plus que satisfait de ce résultat. Notre équipe traverse une période difficile après le départ de l’entraîneur argentin, Oscar Fullone. Les joueurs ont fait un très bon match». 
Au-delà de ce résultat, l’équipe du Raja a été très organisée. Les joueurs du club casablancais se sont montrés soudés. Une sorte de réveil des Verts après une période de mauvais résultats, dont le dernier était la douloureuse défaite lors du derby casablancais. Pour le président du Raja, «les joueurs ont été bien mobilisés. Ils ont été bien préparés psychiquement pour entamer cette rencontre dans les meilleures conditions ».   En match retour qui aura lieu ce dimanche 26 novembre à Rabat, le club du Raja pourra se contenter d’un nul blanc pour pouvoir garder son titre de champion arabe. «Ce n’est qu’une première manche. Certes, nous aurons un avantage face à nos adversaires, mais aucun match n’est gagné d’avance», a estimé M. Souiri.  Depuis sa séparation» de l’entraîneur argentin, l’équipe du Raja est dirigée par l’ancien international Redouane Hajri. Le club est en train en ce moment d’étudier plusieurs CV d’entraîneurs nationaux, mais surtout internationaux. «Nous étudions les candidatures qui nous ont été présentées. Pour l’instant, rien n’est encore fixé et j’espère trouver prochainement l’homme qui saura mieux accompagné le Raja dans son parcours», a déclaré Abdelhamid Souiri.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *