Le Royal Golf de Fès fin prêt en février 2003

Le Royal Golf de Fès, inauguré le 13 septembre 1994 par feu SM Hassan II devait doter la ville de son propre green et promouvoir l’action touristique de la région. Le blocage des travaux qui prévoyaient son passage à 18 trous, dès 1995, n’a pas permis d’en faire un produit de qualité et de le commercialiser par les tours-opérateurs auprès des mateurs de golf.
Aujourd’hui, le projet d’extension du Royal Golf de Fès est en cours de réalisation. Ces travaux, lancés par la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), sont entamés. Leur achèvement, prévu pour février/mars 2003, devra placer le Royal golf sur les normes internationales et apporter partiellement une solution à la crise touristique qui sévit depuis plusieurs années dans la région. Hassan Belghiti-Alaoui, directeur du Royal Golf de Fès a affirmé à la MAP que ce projet d’extension a connu des hauts et des bas, à telle enseigne que de nombreux observateurs ne croyaient plus à sa concrétisation, a-t-il ajouté. Situé à 17 km de la ville, à proximité de l’aéroport et d’un complexe immobilier de grande envergure, le golf de Fès pourrait être un des vecteurs du développement touristique et socio-économique au niveau de la région de Fès-Boulemane, selon le responsable.
Depuis l’ouverture de ses portes, a-t-il rappelé, l’exploitation du club est restée faible et ce sport reste boudé malgré les potentialités offertes du site. Le club, a-t-il dit, ne reçoit que 120 adhérents au lieu des 300 prévus, «exploite seulement 40 hectares au lieu des 70 hectares de sa superficie, ne dispose pas d’infrastructures attractives parallèles, et ceci bien entendu sans négliger que ce sport est considéré par les habitants de Fès comme onéreux et donc élitiste». Mais actuellement, un regain d’intérêt est visible. Au cours de cette année, a confié le responsable, le club a engagé une série d’actions promotionnelles et de sensibilisation et, en collaboration avec la wilaya, introduit une dynamique dans la rigueur et la discipline.
Ces mesures ont entraîné une augmentation de 30 % du taux de fréquentation par rapport à celui de l’année dernière, le respect de l’étiquette de cette discipline et la création d’emplois.
M. Belghit-Alaoui a ajouté que le club qui encadre quelque 65 personnes soit une trentaine de jeunes caddy qui ont suivi une formation sur place et une trentaine de techniciens, doublera sa capacité de recrutement. Les travaux d’extension en cours, évalués à 35 millions de Dhs, amélioreront l’état des lieux de ce site caractérisé par un micro-climat et qui est à une altitude de 620 mètres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *