Le Sénégal tient toujours au rallye Dakar

Le Sénégal tient toujours au rallye Dakar

Lundi Jean-Louis Schlesser, double vainqueur du Dakar (1999-2000) s’est déclaré prêt à participer au Dakar 2009 organisé conjointement par l’Argentine et le Chili «si l’aventure est au rendez-vous, mais si c’est du Rallye classique, je n’irai pas». Le pilote constructeur de véhicules tout terrain a de même ajouté que «pour nous, ça sera une nouvelle aventure avec de nouveaux concurrents amateurs dans de grands espaces. Ça fait rêver. Ça devrait être génial. Mais l’Afrique reste dans notre cœur». après l’annulation de l’édition 2008 en raison de menaces terroristes, le Dakar 2009 aura lieu du 3 au 18 janvier en Argentine et au Chili, avec Buenos Aires comme ville de départ et d’arrivée ont annoncé lundi les organisateurs du Rallye-raid créé par Thierry Sabine en 1979. Depuis près de trois décennies, l’arrivée, toujours très médiatisée, du Rallye s’effectuait au Sénégal sur les rives du Lac Rose, près de Dakar. Dialo Kane, le président de la Fédération sénégalaise de sport automobile (FSMA) a affirmé dans ce sens  «c’est dommage, mais je ne pense pas que ce soit dramatique. Ça va nous obliger à faire quelque chose pour remplir le vide laissé par le raid Lisbonne-Dakar-2008». Kane a ajouté aussi que les membres de sa fédération sont en train de réfléchir à des formules pour pouvoir remplacer le Dakar. Après sa délocalisation en 2009, le Sénégal y croit encore à l’avenir du sport automobile dans le pays même si le secteur touristique fait grise mine. D’après les observateurs sénégalais «la FSMA a plus de 50 ans. Il y a une continuité sur le plan historique. L’automobile au Sénégal ne dépend pas du Dakar». En outre, l’ASO (Amaury Sport organisation, organisateurs du Dakar) a promis d’apporter une assistance aux six heures de Dakar, la seule épreuve de circuit de vitesse en Afrique au sud du Sahara. Sindjéli Wade, fille du président sénégalais Abdoulaye Wade, qui a participé à plusieurs Dakar se dit «déçue en tant que sénégalaise». «Mais je ne suis pas surprise à cause des difficultés à trouver des itinéraires». précise-t-elle. Le Dakar était un événement médiatisé qui n’a pas d’équivalent. Il représente un potentiel de rayonnement de la destination Sénégal qui a fini de s’imposer dans l’agenda culturel et sportif.
L’annulation du Dakar 2008 a eu des effets néfastes après les investissements consentis dans l’exploitation des circuits touristiques, la restauration, la promotion internationale. Les organisateurs évoquent un manque à gagner direct lié notamment à l’exploitation des entreprises touristiques, difficilement calculable en terme d’image et de communication sur le plan international du fait de la médiatisation du Dakar. Le directeur du Rallye, Assane Soumaré a assuré de sa part que «cette délocalisation n’est qu’une parenthèse, les gens se rendent compte  de l’impact médiatique, humanitaire et touristique du Rallye ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *