Le sport d’échecs en cascade

Une fois de plus, Hicham Hamdouchi est sorti vainqueur à l’issue de plusieurs jours de confrontation. Il s’est adjugé le titre de champion du Maroc, suite au déroulement, du 15 au 21 juillet à Mohammédia, du Championnat national en individuel. Douze échephiles étaient en lice pour ce titre. Il s’agit d’abord des six joueurs composant l’équipe nationale de la saison précédente. Les six autres ont été choisis après distillation, à l’issue des éliminatoires qui se sont déroulées à l’échelle nationale.
Au dernier « Échec et mat » prononcé, le Grand Maître International, Hicham Hamdouchi (IRT), ne pouvait faire autrement que de confirmer sa suprématie. Son dauphin de toujours, le Maître Fidé Mohamed Tissir (TSC), ne manquera pas de confirmer, lui aussi, sa seconde place.
La suite du classement met en évidence Ali Sebbar (RCA), Zouhaïr Naciri (TSC), Ismaël Karim (FUS) et, en sixième place, c’est un véritable outsider qui s’illustra dignement : Oussama Bouhdoune, du club Koutoubia de Marrakech. En effet, le jeune Oussama est une révélation puisqu’il ne figure dans aucun classement. Plus encore, on n’a jamais entendu parler de lui. « C’est un joueur solide qui créa la surprise de ce tournoi. Il a des nerfs d’acier, fait preuve de beaucoup d’intelligence dans son jeu et il a fait un parcours remarquable », estime le DTN Youssef Boukdir, commentant la sortie inattendue de la jeune révélation.
La bonne prestation de Oussama Bouhdoune sera ainsi dûment récompensée, puisque celui-ci figure désormais dans l’équipe nationale. À ce propos, il est à souligner que les six premiers au Championnat composent, de facto, la sélection nationale. Une autre révélation, le tout jeune Mehdi Aït Hmidou, âgé de 14 ans, s’est également distingué lors de ce meeting.
Chez les dames, le titre a été remporté par Jamila Yougane, qui ne cesse de faire parler d’elle ces derniers temps. Le titre qu’elle vient de remporter prouve qu’elle est sur la bonne voie. Les autres places du podium ont été l’oeuvre de Hind Bahji, Zahira El Ghabi et Fatima Zahra Kamal.
Quarante-huit heures après la remise des Prix du Championnat, les stratèges ont levé le camp à destination de Casablanca, où ils ont disputé la 18e édition de la Coupe du Trône par clubs les 23, 24 et 25 courant. Trois jours de compétition plus tard, c’est le Tihad Sportif Club casablancais (TSC) qui remporta le prestigieux trophée.
L’Ittihad Riyadi de Tanger (IRT) lui emboîta le pas et se positionna en seconde place, suivi du Raja de Casablanca, qui s’adjugea la troisième place du podium. Pour cette édition, on n’a pas recouru aux éliminatoires pour parvenir au sacre final. La compétition s’est, en fait, déroulée en mode « open » et tous les clubs marocains étaient invités à y participer. Cependant, la participation était quelque peu modeste, vacances obligent.
En effet, la majorité des adhérents étaient hors de leurs bases et leurs clubs respectifs n’ont pu les incorporer dans la compétition. En définitive, une vingtaine de clubs seulement ont pris part aux batailles, sachant que le Maroc recense quelque 96 clubs de jeu d’échecs en tout.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *