Le sport marocain en deuil : Adieu Zakaria Zerouali !

Le sport marocain en deuil : Adieu Zakaria Zerouali !

Zakaria Zerouali n’est plus. La nouvelle du décès du joueur international du Raja a plongé l’opinion sportive marocaine dans l’émotion absolue. Du malheur, de la tristesse et de la déception dans les yeux de ses coéquipiers en premier lieu, des fans du Raja et de nombreuses personnalités, venus pour faire les adieux au jeune footballeur regretté de 33 ans. «Zerouali est décédé, lundi 3 octobre à 5 heures du matin, des suites d’une hépatite fulminante qui est une hépatite sévère et brutale dont l’origine peut être toxique», a expliqué à ALM le président de la commission médicale du Raja, Mohamed Arsi. «Mais nous sommes revenus sur le cas et avons beaucoup fait, pour constater que Zerouali ne souffrait pas d’hépatite A ni C ni E, mais il s’agit bien évidemment d’une intoxication médicamenteuse à la suite de consommation de médicaments pour traiter une fièvre», a ajouté M. Arsi. ALM a interrogé le médecin sur la probabilité que le défunt ait ramené le virus lors de la dernière sortie africaine du Raja pour le compte de la Ligue des champions. Le médecin a répondu : «Je ne pense pas, car ces joueurs-là sont protégés, ils font tous les vaccins contre toutes les maladies tropicales. Donc comme j’ai dit, c’était une hépatite brutale qui a emporté le patient au bout de 24 heures après avoir consommé trois boîtes de paracétamol pour traiter une fièvre», a-t-il dévoilé.
Après avoir appris la nouvelle, joueurs du Raja, du Wydad, supporters et même artistes n’ont pas cessé de faire des éloges à l’égard de Zakaria Zerouali, notamment l’acteur Saad Tsouli qui n’a pas pu supporter la mort du joueur. « Le football marocain a perdu un grand joueur discipliné et professionnel. J’espère que cette mauvaise nouvelle n’influencera pas son équipe ainsi que l’équipe nationale», a souligné l’artiste. De son côté, l’ancien entraîneur du Raja, M’hamed Fakher a dit : «Je n’arrive pas à croire qu’il est mort. C’est une surprise pour moi et pour le milieu du football national. C’était un joueur modèle pour ses coéquipiers». Soufiane Alloudi, Tarek Jarmouni, Amine Erbati et d’autres n’ont pas pu parler aux médias, suite au choc inattendu qu’est la mort de leur ami Zakaria. Zerouali sera inhumé à Berkane, sa ville natale. Les supporters ont également entouré la clinique où a été hospitalisé Zerouali pour soutenir de loin sa famille et celle du Raja. «Je suis venu ici parce que je suis un pur fan du club, mais également originaire de la ville de Berkane comme Zakaria Zerouali. Je n’arrive pas à digérer cette nouvelle, et que mon équipe perde l’un de ses piliers talentueux», a indiqué à ALM Azzedine Andalouss, adhérent au Raja, les larmes aux yeux. Il est à noter que Zerouali avait évolué au Mouloudia d’Oujda avant de signer au Raja de Casablanca. Le joueur était l’une des valeurs sûres de l’équipe casablancaise. Suspendu pour une longue période par la CAF, il avait effectué son retour chez les Verts en début de saison. Il avait connu un temps les joies du port du maillot de l’équipe nationale marocaine. Sa dernière apparition en équipe nationale remonte à un certain Maroc-Cameroun joué à Fès, en éliminatoires de la Coupe du monde 2010.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *