Le sport scolaire en marche

Cette initiative, précise un communiqué de la FRMSS, s’inscrit dans le cadre des actions menées par le ministère en vue de promouvoir l’éducation physique et le sport scolaire et de réunir les conditions requises à même de répondre aux aspirations des différents intervenants (élèves, professeurs et encadrants), conformément aux objectifs de la charte nationale de l’éducation et de la formation. La première circulaire (N.92/03) contribuera à réhabiliter le rôle de l’association sportive scolaire, en confiant la gestion financière à un trésorier élu par le bureau, « une fonction assurée jusque- là par des membres étrangers à l’association ». Cette circulaire permettra d’augmenter les recettes de l’association sportive scolaire et de lui conférer la force et la crédibilité nécessaires en vue de s’acquitter convenablement de sa mission au sein des établissements scolaires. La deuxième circulaire (N.119/03), comportant des mesures susceptibles d’inciter élèves et professeurs à pratiquer davantage l’activité sportive, « insufflera un nouvel élan au sport scolaire au Maroc », d’autant plus que ses dispositions permettront de répondre aux besoins du sport national concernant la présélection, la préparation et la formation des futurs champions. Le communiqué de la FRMSS indique que la deuxième circulaire comporte une disposition fixant à six heures la durée consacrée aux activités des associations sportives, précisant que la durée fixée est importante en comparaison avec celles consacrées aux jeunes des clubs nationaux « . Pour pallier le manque des terrains dans la majorité des établissements de l’enseignement primaire, il a été décidé de faire bénéficier les élèves de ces établissements des infrastructures des collèges et lycées. Selon cette circulaire, les élèves dispensés des activités sportives seront tenus de se présenter lors des séances d’éducation physique pour effectuer d’autres tâches éducatives et de formation qui seront notées telles que l’arbitrage, l’observation et l’évaluation. Ces décisions importantes sont à même d’élargir la base de la pratique sportive au Maroc, d’inculquer une éducation saine aux générations montantes et de consolider la place du sport national, conclut le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *