Le Stade Marocain de mal en pis

Manquant de ressources stables, la situation financière du club est critique. Le président du club, Nourreddine Mâana a même déclaré qu’il allait démissionner de ses fonctions si rien n’était fait pour pallier cette crise. Devant l’absence de moyens pour couvrir les dépenses de l’équipe et les salaires des joueurs, le président a dit avoir envoyé plusieurs messages aux responsables du club, sans recevoir de réponse. Sa démission est prévue pour la semaine prochaine, juste après le match qui opposera son club au Chabab Al Massira. Bien avant lui, Abdellah Benhsaïne, après avoir été dirigeant du club, s’était lui aussi retiré de son poste. Après avoir chuté en Division II, le Stade Marocain a connu une période encore plus pénible quand il a pris la direction de la division Honneur. Mais le célèbre club R’bati, qui a fourni de bons joueurs par le passé, tels que R’mdane, Azouz et Raïss, n’a jamais désarmé. Contre vents et marées, l’équipe a lutté jusqu’au dernier souffle la saison passée, réussissant en fin de parcours à s’imposer comme la deuxième équipe de l’élite à passer en première division. Le Stade Marocain n’a pu décrocher le deuxième billet d’accès en GNFI qu’au terme de sa victoire face à l’Union de Sidi Kacem par 2 à 0, dans un match comptant pour la 30ème et dernière journée du Championnat de deuxième division (GNFII). C’est dire que la lutte était très dure. Le Stade Marocain est actuellement classé 12e, avec deux victoires, quatre matchs nuls et cinq défaites. Un classement peu reluisant avec en plus une crise financière des plus aiguë. Le club avait déployé de gros moyens pour faire le grand saut. Mais il se retrouve sans fonds, indispensables pour la bonne marche de chaque équipe. La grave situation actuelle en est la conséquence directe. La solution pour l’une des plus anciennes associations sportives multidisciplinaires est qu’elle soit parrainée. Il fut un temps où L’Office National des Chemins de fer occupait ce rôle avant de lâcher. N’est-il pas temps qu’il revienne à ses anciens amours…en difficulté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *