Le Tae Kwondo national vise un titre olympique

Le Tae Kwondo pourrait devenir la troisième discipline à offrir au Maroc une médaille olympique après l’athlétisme et la boxe, a déclaré à la MAP la championne arabe et d’Afrique, Mouna Benabderassoul. « Mon objectif pour cette année est d’enlever l’une des médailles olympiques et j’ai du faire l’impasse sur le baccalauréat pour concentrer toutes mes énergies et mieux préparer ces olympiades, rêve de tout sportif » a-t-elle souligné. Avec Mounia Bourguig et Abdelkader Mzouri, qui évolue en Belgique, ils défendront leurs chances pour monter sur le podium et étoffer le palmarès du sport national avec une moisson qui ne dépasse pas les 16 médailles lors des différents J.O dont treize glanés par l’athlétisme et trois par le noble art. « Mes médailles de bronze lors des championnats du monde de Corée du sud en 2001 et de la coupe du monde du Japon l’année suivante m’obligent à disputer les trois premières loges à Athènes  » , a-t-elle dit confiante.  » Toutefois, un excellent parcours à ces jeux est tributaire d’une bonne préparation et de la participation à des tournois de haut niveau surtout que la concurrence ne sera nullement aisée face aux coréennes et chinoises » a-t-elle fait remarquer. Les stages et tournois internationaux sont à même de donner pleine confiance au sportif qui s’aguerrit en expérience, a indiqué pour sa part son père et entraîneur Ahmed Benabderassoul.
Il a fait remarquer le manque des équipements sportifs pouvant permettre au taekwoindoiste de se préparer selon les méthodes modernes en vue d’accumuler les bons résultats et surtout pour mieux envisager un tournoi relevé comme celui des jeux olympiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *