Le «Tanger seven’s» est interdit par la FRMR

Le «Tanger seven’s» est interdit par la FRMR

La ville du détroit devrait accueillir jusqu’à nouvel ordre la cinquième édition de son fameux tournoi international de rugby, le «Tanger seven’s». L’organisation de ce tournoi prévu les 9 et 10 courant fait l’objet, cette année encore, d’une polémique entre les membres de la Fédération royale marocaine de rugby (FRMG) et les organisateurs du tournoi en l’occurrence l’Association de rugby de Tanger (ART). Le tournoi fut créé en 2003. «En 2007, l’assemblée générale de la FRMG a décidé à l’unanimité l’annulation du tournoi», a déclaré à ALM, Saïd Bouhajeb, le président de la FRMR et d’ajouter «la décision de la fédération intervient suite au scandale de la dernière édition qui par des faits jugés anti-marocains a marginalisé le rugby national. Ce tournoi est donc non bénéfique au rugby». Les membres du Bureau fédéral  reprochent aussi au club qui exerce depuis quatre ans de n’avoir pas évolué. En effet et toujours selon le président de la fédération, le club suscité regroupe les joueurs cadets, minimes et organisent les compétitions de rugby à sept. Ceci étant, l’organisation de ce tournoi est nulle et non avenu aux yeux de la fédération. Aussi, il importe de mentionner que les membres du Bureau fédéral ne donnent aucune importance à l’attitude de la fédération. La fédération a affirmé dans un communiqué de presse n’avoir pas autorisé le déroulement de ce tournoi à cause du refus des organisateurs d’approuver le cahier des charges tel qu’il a été présenté par le comité directeur de la FRMR. Parmi les  clauses du cahier des charges, la FRMR a demandé à ce que la direction du cette compétition soit assurée par le président de la commission sportive avec les membres du club. Le cahier de charges stipule aussi que le responsable des arbitres durant cette rencontre internationale, doit être marocain, du moment que cela se passe au Maroc sachant que cet événement sportif n’accueille pas seulement les joueurs venus du monde entier mais aussi les arbitres. La commission financière du tournoi doit aussi être présidée par le trésorier général de la fédération, le président et le trésorier du club. «Il faut qu’on sache, dit le président, les sources du budget affecté au tournoi, la FRMR veut diagnostiquer les pertes et les gains» «en cas de plus value, le rugby de la ville de Tanger doit en profiter» . Ceci étant dit, les gentelmen formant l’équipe nationale  ne seront pas à leur tour présents dans la ville du détroit. Le Bureau fédéral et les arbitres fédéraux non plus. la Fédération a aussi porté à la connaissance des clubs, joueurs, arbitres et officiels qu’il est formellement interdit d’organiser ou de participer à un tournoi quel qu’il soit, s’il n’est pas organisé sous l’égide de la fédération. En cas d’effraction, ils s’exposeront aux sanctions prévues par la loi sur l’éducation physique et le sport notamment les articles 54, 55 et 58. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *