Le trio de tête confirme

Sans trop forcer son talent, le FUS a battu le KAC. D’emblée, les hommes du coach Rachid Yatribi ont joué au ralenti avec une tactique allant de la défense de zone flottante au marquage d’homme à homme. En revanche, l’équipe visiteuse a appliqué une défense individuelle stricte, relancée par des contres rapides.
Le premier quart-temps a donné l’avantage au FUS 19-13. Après la petite pause, les co-équipiers de Boudarga Jamal (meilleur marqueur du match avec 20 points) ont usé de tout leur savoir-faire pour prendre le dessus.
Mais la technique individuelle de Kajjaj, Mouak, Abdelmoutalibi, Adil Baba a refait surface pour clôturer ce premier half en leur faveur par 35-40. Après le retour des vestiaires, le coach kénitri Hammouch semblait déterminé à faire bonne figure, puisque les Boudarga Jamal, M’ssiki Jalal, Bourra Mourad et Boukhriss Hicham ont forcé le ton pour ramener le score au troisième quart-temps à 50-51. Se sentant menacés, les fussistes ont imposé un pressing soutenu, ce qui a poussé l’équipe adverse à commettre une multitude de fautes. Les locaux en ont profité pour creuser l’écart et terminer la partie sur la marque de 67-59.
Malgré cette défaite contre le leader, le KAC mérite amplement des encouragements. L’équipe entamera avec grand optimisme les phases du play-out pour son maintien parmi les grands.
A signaler que cette rencontre a accusé un retard à cause d’un arbitre suspendu par la Fédération royale marocaine de basket-ball appelé Jawad Yassir. Ce dernier s’est présenté en tenue à la salle pour officier la rencontre sans aucun document officiel le lui permettant. Ce sont les agents de police qui ont conduit cet arbitre hors de l’aire de jeu pour siffler le début de la rencontre.
Le second leader, le TSC, s’est déplacé à Tanger pour affronter l’IRT, la révélation de cette saison. Cette rencontre aurait tourné en faveur des locaux si leur manager, Khalid Rouass était sur le banc de touche.
Les Tangérois se sont donc inclinés par 80-83. Tout au long de la saison, l’IRT a gagné huit matches contre autant de matches perdus en marquant 1019 points et encaissant 1021 points. Elle occupe actuellement la 6ème place au classement avec 33 points. Un bilan positif significatif de qualification au play-off. Aucune raison donc pour se séparer du coach Khalid Rouass, un fin connaisseur du basket-ball national. Cette affaire s’est enclenchée après la défaite à domicile contre le MAS.
A Meknès, le CODM, dans l’expectative d’élire un nouveau bureau, a reçu le Raja. Ce dernier n’a pas fait dans le détail pour dominer les Meknassis en long et en large.
Le score de 77-69 en faveur des Vert et Blanc en dit long sur la physionomie de la rencontre.
Les protégés de Sterling ont fait cavaliers seuls face à une ambitieuse et jeune équipe slaouie diminuée par l’absence de plusieurs de ses joueurs tels Hassoun, Bourouissi, Belkaïd (blessés) et Mustapha Didouch (suspendu par la FRMBB pour avoir agressé l’arbitre de la rencontre ASS-WAC en aller). Le match de cette journée a révélé un futur grand joueur appelé Tajeddine de l’école du WAC. Sans peine aucune, les Rouge et Blanc se sont emparés des trois points de la victoire sur le score sans appel de 68-42.
En cumulant seize défaites et une victoire en 17 matches joués, les FAR jouent une des saisons des plus catastrophiques. Son revers samedi contre le MAS sur le score de 59-75 signifie la relégation pure et simple à la division inférieure.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *