Le vice-président de la CAF conteste le classement de la FIFA

Le Somalien Farah Addo, vice-président de la confédération africaine de football (CAF) a, récemment, contesté la légitimité du classement mondial des nations de football, établi chaque mois par la Fédération internationale de football (FIFA), lors d’un entretien accordé, jeudi, à la BBC.
« Je ne reconnais pas le classement par ce que le système n’est pas clair », a indiqué le responsable somalien, dont le pays figure à la 52ème et dernière place du classement africain de football et au 197ème rang (sur 203 équipes) du classement mondial.
La FIFA base ses calculs sur les résultats dans les différentes compétitions officielles (coupe du monde, coupe d’Afrique des nations et coupe de la confédération africaine de l’Est et du Centre ou CECAFA) ainsi que lors des matches amicaux entre équipes nationales. Parmi les seize meilleures équipes désignées par le classement FIFA, dominé par le trio, Tunisie, Afrique du Sud et Maroc, seules deux ne sont pas qualifiées pour la coupe d’Afrique des nations de 2001, la sélection somalienne n’a disputé que cinq rencontres qui se sont soldées par quatre défaites et un nul.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *