Le VTT en fête à Casablanca

Le VTT en fête  à Casablanca

Le premier raid des VTT organisé par le club casablancais sous l’égide de l’Association marocaine des VTT, vient de se dérouler le week-end dernier sur un circuit fermé, long de 3km à raison de 500 x 12 tours. Cette manifestation a vu la participation de plusieurs clubs nationaux : club VTT d’Oujda, club VTT d’Azrou, club VTT Yacht d’Agadir, club VTT de Khénifra, club VTT de Casablanca et le club VTT du WAC. A rappeler que le vélo tout terrain se joue selon la réglementation de l’Union cycliste internationale (UCI) par les catégories suivantes : master (hommes 30 ans et plus), élite (hommes 23 ans et plus), espoirs (hommes de 15 à 22 ans). Tous les participants ont combiné endurance et habileté technique et ont pu négocier tous les obstacles naturels ou aménagés qu’ils ont rencontrés tout au long du circuit combiné entre la Corniche et la mosquée Hassan II. Chez les cadets, Soufiane Lahmim du club VTT d’Azrou remporte la première place. Pour sa part, son co-équipier Hicham Saoudi l’emporte chez la catégorie des juniors alors que chez l’élite, la première place revient à Hassan Farah du club VTT de Casablanca. En ce qui concerne les masters, c’est Abdelkader Rhoum du club yacht VTT d’Agadir qui s’empare de la première place. La fin de cette manifestation a connu une cérémonie de distribution des prix pour les vainqueurs. Le VTT est une épreuve d’endurance se déroulant sur terrain naturel. Après un départ groupé, chaque cycliste tente de franchir le premier la ligne d’arrivée. Déterminée par rapport à une durée optimale de course d’environ deux heures 15 minutes pour les hommes, la longueur du parcours varie de 25 à 40 km. La course peut se dérouler sur circuit fermé comme c’est le cas de celui de la corniche. Les coureurs n’ont droit à aucune assistance extérieure. Ils doivent terminer la course par leurs propres moyens, quels que soient les problèmes mécaniques, les conditions climatiques ou les crevaisons survenant en course. Pour être en mesure d’effectuer d’éventuelles réparations, les coureurs transportent sous leurs selles ou dans leurs maillots, un jeu de clés, une chambre à air et des cuillères pour déjanter les pneus, en plus d’un contenant de CO2 sous pressions pour les gonfler une fois réparés. En dépit des moyens limités dont dispose l’Association marocaine du VTT, l’organisation de ce raid a connu un succès éclatant. Ce sport est très répandu en Europe et en Asie, alors qu’il tarde à se faire une réelle place au niveau du continent africain. Au Maroc, il est à rappeler que le VTT faisait partie de la Fédération Royale Marocaine de Cyclisme et après les problèmes qu’a connus celle-ci, les adeptes du VTT ont créé leur propre association. Leur ambition ne s’arrête cependant pas à ce stade, ils comptent avoir incessamment leur propre fédération.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *