Le WAC à l’assaut des Ivoiriens

Aller jusqu’au bout. C’est avec cette ambition que le WAC, le Raja et le FUS entameront ce week-end leurs matchs retour des coupes africaines. Sur nos trois équipes engagées, seuls les Vert et Blanc ont déjà un pied en quart de finale après leur large succès au complexe sportif Mohammed V, il y a deux semaines, face à la formation congolaise de l’Etoile (3-0). Plus qu’une victoire, c’est un avantage psychologique très important pour les coéquipiers d’Omar Nejjari, redoutables à l’extérieur. Redoutables ! Car depuis l’arrivée de Walter Meuuws, le Raja de Casablanca s’est forgé l’image d’une équipe difficile à battre loin de ses bases. Sa dernière victime : la RSS. Une équipe qu’il a étrillée par 4 à 0 lors de la 24e journée du championnat national.
Euphorique après cette victoire, notre représentant en Ligue des Champions disputera le match retour avec beaucoup de sérénité. Si le Raja de Casablanca a de fortes chances d’accéder aux quarts de finale, le WAC, quant à lui, devra sortir tout son jeu face à l’Alliance Bouaké pour assurer sa qualification pour le prochain tour de la coupe d’Afrique des clubs vainqueurs de coupes. Certes, le nul obtenu au match-aller sur le stade de Robert Champroux d’Abidjan est, en lui-même, une bonne performance, mais les hommes de Fakhreddine Rajhi devront se méfier de leur adversaire du jour.
Car les Ivoiriens, qui n’ont rien à perdre, n’ont d’autres alternatives que la victoire. Autrement dit, ils vont jouer le tout pour tout.
«Nous n’allons pas au Maroc en victime résignée, nous aurons notre mot à dire, le WAC risque d’être surpris», déclare un responsable du club Ivoirien. Pour leur part, les Rouge et Blanc, qui n’ont besoin que d’un nul vierge pour décrocher leur billet des quarts de finale, essayeront de marquer plus de buts pour « tuer » le match.
En tous les cas, tout laisse à croire que la rencontre WAC-Bouaké sera très disputée. Seul regret : le match risque de ne pas être retransmis ni sur la première chaîne ni sur 2M. Les dirigeants Wydadis l’ont dit haut et fort, jeudi dernier, et ne veulent pas revenir sur leur décision. Les téléspectateurs marocains seront, peut-être, privés de cette rencontre.
La seule disputée sur le sol marocain puisque notre troisième représentant, le FUS, jouera son match retour de la coupe de la confédération africaine à l’extérieur devant la formation ivoirienne de Satellite FC, qui n’a même pas six ans d’existence. Avant leur départ pour Abidjan, les responsables du club Rbati ont fait savoir que le club est déterminé à arracher sa qualification pour les quarts de finale de la coupe de la CAF.
Selon Larbi El Aoufir, vice-président et coordinateur général du comité directeur du club de Rabat « le nul concédé à l’aller ne constitue nullement un handicap. Les joueurs sont très motivés et vont tenter de prouver que le nul de Rabat n’était qu’un simple accident de parcours».
Dimanche, le FUS va essayer de se racheter à Abidjan en procédant par des contre-rapides, notamment par l’homme fort des Fussistes Mustapha Bidoudane.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *