Le WAC conforte sa position

En gagnant la Jeunesse Massira, le Wydad de Casablanca consolide sa position de leader du classement au terme de la dixieme journée de GNFI. L’équipe, par la seule force de ses moyens humains, l’appui de son large public et la dividende de son histoire, jalonnée de victoires et de titres, continue sa marche, contre vents et marées, vers une consécration convoitée depuis plusieurs années. Après une période de semi-léthargie et malgré les problèmes financiers qui minent le bon fonctionnement de l’équipe, le Wydad de Casablanca renoue avec sa suprématie, en ce début de cette saison et semble plus que jamais décidé à ne pas lâcher prise. Sa victoire sur la Jeunesse Massira par trois but à zéro ne laisse planer aucun doute sur les prétentions légitimes de ses joueurs. Ce succès qui lui a permis également de creuser l’écart qui le sépare de son poursuivant immédiat, le Hassania d’Agadir. Le nul vierge enregistré par les Soussis face au Moghreb de Fès a laissé la voie libre aux Casablancais pour prendre trois points d’avance lors d’une journée qui, une fois de plus, a brillé par la stérilité des attaquants. Seulement onze buts ont été marqués. L’autre bénéficiaire de cette journée, est l’Olympique de Khouribra qui ne cesse de monter en puissance. Sa victoire, signée Akhal à la 65ème minute de jeu sur Tihad Sportif a permis aux coéquipiers de Ghafir d’occuper la troisième position, détrônant ainsi les Fassis, contraints au partage des points avec les Gadiris. Le CODM de Méknes a réussi une belle prestation en arrachant une victoire qui s’est longtemps fait attendre sur le Kawkab de Marrackech. Le but de Mekioui n’a laissé aucune chance aux Marrakchis qui vont, au fil de leurs défaites, droit vers le bas du classement. Ils occupent, en ex-aequo avec le Fath de Rabat l’avant dernière position. Un Fath de Rabat qui s’est contenté lors d’un match avancé samedi d’un nul (1-1) face aux FAR, classé huitième, dans une rencontre qui n’a pas manqué de rappeler, non sans regret, la gloire d’antan des deux équipes. Le seul succès à l’extérieur, et non des moindres, a été celui de l’Ittihad Khémisset qui s’en est allé battre la Renaissance de Settat sur son propre terrain. Les deux attaquants maison Benbouker et Mangad ont été les buteurs de la rencontre en concrétisant deux occasions décisives qui ont propulsé l’équipe Zemmouris au sixième rang. Décidément mal en point en ce début de saison, Settat continue à flirter avec le bas du tableau en attendant des jours meilleurs. Après le nul blanc qui a ponctué la rencontre MAS – HUSA samedi, deux autres matchs ont connu le même sort. Le Raja de Casablanca, champion sortant, est rentré bredouille de Tanger où il a disputé un match pourtant facile contre l’Ittihad local. Il en est allé de même pour l’autre Raja du Championnat, celui de Béni Mellal qui a peiné devant le Stade Marocain pourtant diminué par l’expulsion de deux joueurs. Le RBM continue à manger son pain noir en caracolant dans le siège éjectable de la lanterne rouge.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *