Le WAC domine le Raja

Le WAC domine le Raja

L’autre fait marquant de la troisième journée est la défaite du MAS, la troisième d’affilée depuis le début du championnat. Les hommes de Bouchaïb El Guers ont entamé le derby avec un excès de confiance, compte tenu de leur deux succès obtenus à Fès devant le MAS et à Casablanca devant l’ASE, mais ils ont tout de même oublié que l’adversaire du jour s’appelle le Raja, qui, lui, a entamé la partie en fanfare, en mettant derrière lui tous les problèmes de sa cuisine interne.
Les amis de Mustapha Khalfi ont dès l’entre-deux cueilli a froid le WAC, puisque ce dernier a été surpris par la vitesse d’exécution d’une équipe qui n’a commencé les entraînements qu’au cours de la semaine. Ce résultat a alerté le coach des Rouges qui a demandé un temps mort urgent. Ce qui lui a permis de mettre un peu d’ordre à la maison. Aussitôt avec l’entrée de Karim Ayadi (27 pts), le WAC a commencé à revenir au score doucement, mais sûrement pour achever le premier quart-temps (11-17). Au deuxième quart-temps, avec l’axe Ayadi, Bouhlal, Fenjaoui, le WAC arrêta momentanément la machine verte et prit le dessous pour regagner les vestiaires à la pause avec (36-32). Après le repos, le WAC continue sur sa lancée grâce à Ayadi sans toutefois parvenir à prendre une marge de sécurité importante les mettant à l’abri. Le troisième quart-temps se termine en faveur du WAC (54-45). Lors de la derrière manche, les Rajaouis n’ont pas été prêts à renoncer à la pression du WAC puisque leur jeu collectif leur a permis de grignoter plusieurs points aux WAC. Le coach Aziz Rafiki a su profiter de la lacune défensive du WAC pour prendre l’avantage à 53 secondes du coup de sifflet de la fin.
Mais une faute technique bête sifflée contre Mustapha Khalfi l’a contraint à abondonner pour cumul de cinq fautes. Ce qui a affecté le moral des joueurs des Verts qui ont frôlé l’exploit de la troisième journée. Quant au WAC, il a aggravé le score dans les dernières secondes pour sortir victorieux au détriment de son frère ennemi le Raja sur la marque de 71/66. Il y a lieu tout de même de signaler le niveau bas de l’arbitre Raïss Mohamed qui était sur le point de fausser la partie. Après la sortie de Khalfi, ce même arbitre était attaqué par quelques dirigeants et public des Verts, mais grâce à la vigilance du service de l’ordre, rien ne s’est produit. À Rabat, l’ASS s’est mesurée à l’ASE.
Cette rencontre était très équilibrée car le score a périodiquement basculé d’un côté et de l’autre. Les hommes de Saïd Bouzidi ont peut-être sous-estimé l’adversaire qui était à la hauteur des ambitions de son coach Hassane Ferzouz. Ce sont les dernières secondes qui ont donné l’avantage à l’ASS 58-57.
L’arbitrage de Taouani fut âprement contesté par les dirigeants de l’ASE. Comme nous l’avons déjà signalé, le MAS avec ses joueurs inexpérimentés a subi à Kénitra sa troisième défaite consécutive, ce qui le place en position de lanterne rouge. De leur part, les Kénitris ont enregistré leur première victoire de la saison. À Tanger, les hommes de Khalid Rouass ont laissé filer une victoire certaine devant le championnat sortant le FUS. Score de la partie 73/76. À Berkane, la renaissance locale, renforcée par l’ex-joueur du TSC, Redouane Bouzidi, n’a pas laissé filer l’occasion pour battre un des plus prestigieux club du Royaume le TSC. Ce dernier, souffrant de l’absence de plusieurs de ses vedettes Abdelmajid Ichih et Toumi Amine, suspendus, et Jawad Boukhris et consorts qui veulent leur papier pour renforcer d’autres clubs. En dépit de tout, la formation actuelle a fait preuve de bonne volonté en alignant des joueurs qui feront certainement parler d’eux dans les jours qui viennent. Score final 92-85.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *