Le WAC et le RCA dominent

Le WAC et le RCA dominent

Après l’ère du provisoire, qui a duré un an, la Fédération royale marocaine de lutte avec sa nouvelle stratégie entre dans le vif du sujet et organise sa première compétition officielle comptant pour les éliminatoires du championnat national senior masculin individuel dans le style de lutte gréco-romaine où seules les prises portées au-dessus des hanches sont permises et où il est formellement interdit d’utiliser activement ses jambes dans l’exécution de toute action.
Cette manifestation, la première du genre, avait pour site la salle du Complexe Sportif Mohammed V située, sous les gradins. Hasard du clandrier, la fête de la lutte a coïncidé avec celle réservée à l’accueil des Lions de l’Atlas, de retour de Tunisie. Cette ambiance inhabituelle a donné un sang nouveau à cette compétition qui a vu la participation de huit grands clubs nationaux en l’occurrence le WAC, le Raja, les FAR, le KAC, le RSK, le Bushidou, l’Amjad et l’USM.
Tous ces clubs et Associations étaient déterminés à faire très bonne impression, alignant à cet égard leurs meilleurs lutteurs. Ce qui a beaucoup attiré l’attention de l’assistance, c’est le retour en force de plusieurs athlètes qui s’étaient éclipsés de la scène la saison écoulée dont les champions d’Afrique de l’édition d’El Jadida, Mohamed Mahraoui, Mustapha Buiri, ainsi que Anouar Kandafil et Mohamed Smiri en tant que coaches. Le niveau technique était plus que satisfaisant, malgré la non-régularité de certains lutteurs dans l’entraînement pour cause d’études ou de travail. L’arbitrage, à son tour, s’est illustré comme à son accoutumée dans l’ensemble des 84 combats joués, grâce notamment au responsable des juges arbitres Noureddine Mouchfaâ et aux juges-arbitres Ali Lachgar, Jelloul Yacoubi, Fitiha Rouani, Abdellatif Nacib, Nouredine Kabdani, Saïd Amimer, Lhoucine Kordy, Alaoui Moutawakil, Ahmed Aichi et Fatima Roumani.
A rappeler que la FRML va en outre organiser un stage au profit de tous les entraîneurs de lutte et ce le 28 février 2004 au centre de Bourgogne.
Lors de cette manifestation, le règlement de la FILA était appliqué rigoureusement, il suffit de mentionner trois lutteurs en ce cas El Ouard Ahmed (74 kg), Mohamed Mahraoui (66 kg) et Matraji (66 kg) disqualifiés pour ne s’être pas conformés à la réglementation en vigueur. Après une journée marathon de lutte dans ces places éliminatoires, on connaît à présents les lutteurs finalistes :
55 kg : Benhachem Ismaïl (FAR)
# Nabil Nazih (WAC)
60 kg : Mohamed Bouazzaoui (WAC)
# Ahmed Krikbou (RSK)
66 kg : Jebbari Abdelghani (RCA)
# Abderrahmane Boukchouch (WAC)
74 kg : Mustapha Badra (RSK)
# Saïd Moulla (RCA)
84 kg : Mimouni Abdelilah (RCA)
# Mohamed Bouchakra (Bushidou)
96 kg : Mustapha Buiri (WAC)
# Ahmed Essalal (RCA)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *