Le WAC, le Raja et le FUS qualifiés

C’est un ouf de soulagement chez les Rouge et Blanc. Après un passage à vide, dont tout le monde connaît les tenants et aboutissants, le Wydad de Casablanca a renoué avec le succès après sa large victoire, samedi soir au complexe sportif Mohammed V, face à l’équipe sénégalaise de Sonacos (3-0).
Un score fleuve auquel le public Rouge et Blanc n’avait pas assisté depuis belle lurette. Depuis les Benabicha, N’daw, Bouyboud, Nader…En arrachant son billet pour le prochain tour de la coupe d’Afrique des clubs vainqueurs de coupes, le WAC confirme sa bonne santé, même après le départ de Lozano.
Et pour preuve, l’équipe a réussi sa première sortie sous la houlette de son nouveau coach, Fakhreddine Rajhi, lui, qui avant cette rencontre, avait déclaré qu’il était prêt à relever ce challenge. Sitôt dit, sitôt accompli.
L’ex-entraîneur du Raja d’Agadir a passé son premier test avec succès. Après une entrée timide dans le match, le WAC a réussi à maîtriser la situation pour faire la différence par l’intermédiaire de son attaquant brésilien, Emerson, sur un centre du jeune Badr Kadouri (22e mn). La première mi-temps se termine sur le petit score de 1- 0. Ce qui ne faisait pas l’affaire du club bidaoui. À la reprise, Fakhreddine demanda à ses poulains de changer de tactique pour adopter l’attaque à outrance.
«J’ai demandé à mes joueurs d’attaquer et de ne pas laisser d’espace à leurs adversaires », explique ce dernier. Une tactique qui s’est avérée payante, puisque le même Emerson va inscrire son deuxième but de la soirée (73e mn), à la grande joie de Fakhreddine. Deux minutes plus tard, c’est au tour de Rabii Lafoui d’alourdir l’addition pour mettre, définitivement, le WAC à l’abri d’un retour éventuel des Sénégalais. À l’abri, nos deux autres représentants dans les coupes africaines, le Raja et le FUS, le sont aussi. Si le champion en titre a peiné au complexe sportif Mohammed V, avant de venir à bout de la modeste formation gambienne de Wallidan (2-1), il s’est, en revanche, ressaisi au match retour en étrillant son adversaire, et sur son terrain, sur le score sans appel de 1-3.
Les Vert et Blanc se sont imposés grâce à un doublé de l’attaquant Sénégalais Dialo et un troisième but du Camerounais, François. Un résultat qui va donner un nouveau souffle aux coéquipiers du vétéran Omar Nejjari pour la suite et du championnat national et de la Ligue des Champions africaine. Quant au FUS, vainqueur, il y a deux semaines, du club libyen d’Attahadi à Benghazi (1-3), il s’est qualifié, lui aussi, pour les huitièmes de finale de la coupe de la confédération africaine de football (CAF), après son match nul 1-1, samedi après-midi, à Rabat face à la même équipe. Les Fussistes étaient les premiers à ouvrir la marque par Jaouad Bounabat à la 9è minute, avant qu’Abderrazak Jlaidi n’égalise pour les siens à la 55è minute.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *