Le WAC s’aventure à Berkane

Seul représentant de la région de l’Oriental, le club de la Renaissance sportive de Berkane semble très disposé à montrer tout son savoir-faire cette saison, tant au niveau de la structure de l’équipe que pour sa gestion qui se trouve désormais entre les mains d’une équipe prête à défier toutes les contraintes. Il faut signaler que c’est l’unique formation qui souffre de tous les maux compte tenu de son éloignement vis-à-vis de ses homologues du championnat national. En dépit cela, les Berkanais ont fait un parcours qui égale celui des ténors de la grosse balle orange. A cet effet, les hommes du président Abdelmajid Madrane ne cachent plus leur ambition pour une place en play-off. Ce week-end, la RSB, soutenue par plus de 5000 spectateurs, accueillera le WAC de Casablanca. Les deux formations sont conscientes de l’enjeu de cette rencontre. L’équipe la plus disciplinée tactiquement sera celle qui empochera les trois points de la victoire. Après son probant succès en déplacement, face au FUS local, le TSC s’attaque ce week-end à une grosse pointure, l’ASS en l’occurrence, et qui reste sur un succès éclatant face à l’équipe de l’IRT sur son propre parquet. Les Tabagistes vont devoir rééditer l’exploit de la semaine dernière pour confirmer à leur public que l’équipe est prête à jouer de nouveau les premiers rôles cette saison. En battant le MAS à domicile 76-68 au terme d’un match maîtrisé de bout en bout, remarquable d’intensité et de constance, le Raja a prouvé qu’il était la formation à craindre cette saison. Les rajaouis ont également montré une nette progression dans leur jeu après le retour en forme du vétéran Kamal Lichtaf. Ce week-end, les Vert et Blanc accueilleront l’IRT, qui se déplacera à Casablanca armé de l’international Ahmed Kajjaj qui se relève d’une blessure au genou et du Sénégalais Papa Mohamadou Diouf (2m07), auteur d’un excellent match (28 points) la semaine dernière face à l’ASS. A cet effet, les hommes du coach Mustapha Tazaroualet du Raja doivent prendre au sérieux cette rencontre car une surprise de l’équipe du Détroit n’est jamais à exclure. Le MAS, le club le plus huppé du Royaume, a enregistré cette saison un parcours des plus décevants avec trois victoires et quatre défaites. Il a marqué 489 points. Sur le plan de l’ossature de l’équipe, le MAS reste la formation idéale en championnat avec le Sénégalais Matar M’baye, El Ghali, Bassim Houari, Alaoui Fadili, Mohamed Hjira, Dan dan, El Bekkali et Nabil Bakkas. A Meknès, dans la salle Al Massira, le MAS affrontera la modeste équipe du CODM. Les Fassis vont sans aucun doute essayer de sortir vainqueurs de ce match et par la même renouer avec le succès. Sur son sol, le FUS, gonflé d’orgueil, va devoir effacer la déception de la semaine dernière face au TSC et repenser son organisation par le renforcement de l’unité et de la cohésion du groupe. Ce week-end, les co-équipiers de Merouane Moutalibi affronteront le KAC, une équipe qui vit actuellement une multitude de problèmes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *