Le Wifaq ira loin

Le Wifaq ira loin

Au «Wifaq Tennis Académie», l’affluence est tellement grande que l’on parle de surbooking. À en croire Khalid Afif, directeur sportif en charge de cette Académie, il y a beaucoup de monde à tel point que l’on n’arrive pas à satisfaire toutes les demandes. «Nous sommes aujourd’hui à 200 inscriptions plus que l’objectif fixé et qui était de 150», a déclaré ce dernier. Pour se donner cette image de fabrique de champions, le «Wifaq Tennis Académie » a associé son nom au jeune champion marocain, Mehdi Zyadi, 25e joueur dans le classement mondial des juniors. Mariage de raison selon lequel le nouvel espoir de la balle jaune marocaine s’engage à défendre les couleurs du club du Wifaq.
En contre-partie, le champion d’Afrique des moins de 18 ans bénéficiera du soutien de l’Académie, entre autres, l’encadrement technique, physique et psychologique. «Il faut dire que malgré ses performances, Mehdi Zyadi n’avait aucune structure pour bien préparer ses circuits», a tenu à faire remarquer Afif. Vainqueur du tournoi d’Algérie, Zyadi dispute, actuellement, un circuit de trois tournois en Tunisie. Après avoir atteint le stade des quarts de finale lors du premier tournoi, le nouveau sociétaire du Wifaq a réussi à passer le premier tour de son second tournoi.
En encadrant Mehdi Zyadi, le «Wifaq Tennis Académie» veut véhiculer cette image d’école de champions. Selon Afif, qui a passé plus de 13 ans dans une académie de tennis près d’Avignon, en tant que directeur sportif en charge du tennis régional, le Maroc regorge de talents, mais souffre du manque d’infrastructures. C’est ce qui explique la fuite des jeunes tennismen à l’étranger. Ces derniers temps et faute de moyens techniques et d’encadrement, de plus en plus de parents inscrivent leurs enfants dans des Académies à l’étranger, notamment en France, en Espagne et aux Etats-Unis. Raison, parmi d’autres, qui ont poussé Afif à adhérer à ce projet pour apporter son expertise et son savoir-faire pour le développement du tennis marocain. Il faut dire que le projet, financé par plusieurs partenaires, dont la CDG (Caisse de Dépôt et de Gestion), a vu le jour grâce à la volonté du Wifaq, en partenariat avec d’autres clubs, de doter le Maroc d’une structure digne de la petite balle jaune nationale.
Les formules proposées par le «Wifaq Tennis Académie» vont de l’initiation en passant par le matériel pédagogique, jusqu’à la préparation psychologique. Les tarifs d’inscription se situent dans une fourchette allant de 1 600, pour les enfants ayant entre 5 et 6 ans, à 4 500 DH, pour les formules de compétitions à partir de 5 ans. Pour les futurs champions, des subventions seront attribuées par l’Académie. Le choix est déterminé selon un certain nombre de critères, dont notamment le potentiel et la motivation du joueur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *