Le Wydad revient en compétition grâce à l’exclusion de TP Mazembe

Le Wydad revient en compétition grâce à l’exclusion de TP Mazembe

Samedi 14 mai, la Confédération africaine de football (CAF) a annoncé la disqualification du club congolais du TP Mazembe, double tenant du titre de la Ligue des champions d’Afrique. Une décision inattendue, Qui a fait revenir le Wydad en compétition. Une occasion en or que devra profiter au club casablancais. En effet, le Tout Puissant Mazembe, a été exclu pour avoir aligné un joueur non qualifié lors du 2e tour de la compétition contre le club tanzanien de Simba. Ce dernier a déposé une plainte contre le TP Mazembe. Cette décision a été prise suite à la réserve formulée par le club tanzanien de Simba, concernant l’alignement d’un joueur non qualifié, Janvier Besala Bokungu, par le club congolais, en seizièmes de finale, lequel était encore sous contrat avec son ancien club tunisien de l’Espérance de Tunis. Le bureau dirigeant du Wydad de Casablanca a déposé de son côté un recours dans ce sens après avoir été éliminé par Mazembe au 3e tour. En conséquence, la CAF annonce que les deux clubs lésés disputeront un match, sur terrain neutre le 22 mai, qui déterminera qui de Simba ou du Wydad Casablanca disputera la phase de poule de cette compétition africaine. Par ailleurs, la commission de discipline de la CAF a suspendu le défenseur wydadi Abderrahmane Lemsassi pour six matches assortis d’une amende de 15.000 dollars pour avoir craché sur l’arbitre du match perdu, le 8 mai, face aux Congolais du TP Mazembe (2-0) pour le compte des huitièmes de finale retour. La commission a décidé également de suspendre l’entraîneur du WAC Fakhreddine Rajhi pour 4 matches et de lui infliger une amende de 10.000 dollars après avoir proféré des propos déplacés à l’égard de l’arbitre de ce match, alors que le gardien Nadir Lamyaghri a, lui, écopé d’une amende de 10.000 dollars pour comportement antisportif. La commission a infligé également au Mazembe une amende de 15.000 dollars après l’envahissement du terrain par le public. D’autre part, la commission de discipline de la CAF a infligé une amende de 15.000 dollars au Raja de Casablanca après l’usage par le public de laser et jet de fumigènes lors du match aller comptant pour les 16èmes de finale remporté par 10 buts à 1 face au Tourbillon (Tchad).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *