Le Zamalek chute à Abidjan

Sur fond des événements politico-militaires survenus en Côte d’Ivoire, le Zamalek s’est déplacé à Abidjan pour affronter, samedi, l’ASEC. Un match comptant pour l’avant-dernière journée des matchs de poule de la Ligue des Champions, groupe 2. L’équipe d’Abidjan a remporté cette rencontre par un but à zéro (mi-temps 0-0). Le seul but de cette rencontre dirigée par un trio arbitral marocain composé de Abdelaziz Dahbi, Mohamed Guezzar et Guour Yahya, a été marqué à la 52ème minute par Maldino.
En première mi-temps, ces deux grandes équipes africaines n’ont pas observé le round d’observation et entrent très vite dans la partie. Elles ont produit un football de qualité marqué par un engagement de part et d’autre.Les Egyptiens, avec leur traditionnel 3-5-2 basé sur des passes courtes à une seule touche de balle, laissèrent venir les assauts ivoiriens pour lancer de percutants contres souvent orchestrés par l’omniprésent Hossam Hassan.
Dans l’une des premières actions dangereuses de la première mi-temps, l’insaisissable attaquant de l’ASEC, Tony, réussi, à la 10-ème minute, à se débarrasser de deux défenseurs égyptiens et fut fauché dans la surface de réparation. L’arbitre de la rencontre siffle un penalty en faveur des Ivoiriens. Une occasion d’ouvrir le score ratée par Diaky dont le tir a été repoussé par le portier du Zamalek. Peu découragé par ce penalty raté, L’ASEC va multiplier les occasions d’ouvrir la marque, sans pouvoir les concrétiser. La première mi-temps de jeu se termine donc sur un nul blanc. En seconde période, les joueurs de l’ASEC, encouragés par quelque 30.000 spectateurs, renforcèrent la pression en harcelant constamment la défense égyptienne. Une tactique judicieuse puisqu’à la 52-ème minute, l’infatigable Tony réussit une belle infiltration dans le carré adverse et fixa la défense avant de servir judicieusement Maldino qui n’a trouvé aucune difficulté pour battre le gardien égyptien et ouvrir la marque.
Après ce premier but, le Zamalek qui optait pour une tactique défensive, se lança à son tour dans l’offensive mais se heurta à un milieu ivoirien bien soudé qui parvint, tant bien que mal, à se dessaisir de l’étau égyptien qui aura tout tenté pour remettre les pendules à l’heure, en vain. Cette victoire permet aux Ivoiriens de se repositionner dans la course aux demies-finale. Pour ce faire, ils doivent gagner leur dernier match à Maputo face aux Mozambicains de Costa do Sol qu’ils ont déjà battus à Abidjan par cinq buts à zéro.
Cette victoire a pour mérite également de ramener à un seul point l’écart qui séparait l’ASEC des Egyptiens, sérieux prétendants au titre. Signalons que lors de la première journée de cette prestigieuse coupe africaine, le Zamalek avait battu au Caire l’ASEC par trois buts à un. Avant le coup d’envoi de cette rencontre, une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes de la tentative de coup d’Etat qu’affronte depuis le 19 septembre dernier la côte d’ivoire et qui a fait, selon un bilan encore provisoire, 270 morts et 300 blessés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *